Prochainement à l’affiche

Le vent se lève (Les idiots / irrécupérables ?) jusqu'à 18% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre 13 - Seine Paris | du 29 mars au 02 avril 2017 | Durée : 2h30 sans entracte
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 19 € , 15,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

La Mer

1
2
3
4
5
  • 8 avis
Comédie-Française - Salle Richelieu Paris | du 05 mars au 15 juin 2016 | Durée : 2 heures environ
CONTEMPORAIN, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 15 juin 2016

 

Edward Bond

Biographie
Autobiographie
Théâtre
Dernières parutions en anglais
Écrits sur le théâtre

Né en 1934, à Londres, dans une famille ouvrière d’origine paysanne. Enfant, il connaît les bombardements, subit l’exclusion scolaire, et commence à travailler à quinze ans.

Il découvre le théâtre par le musichall, où travaillait sa sœur, et avec une représentation de Macbeth qu’il voit adolescent. Il l’étudie en autodidacte et commence à écrire à la fin des années 50.

Il est remarqué par le Royal Court Theatre qui créera ses premières pièces, et à qui il restera attaché jusqu’aux années 70. Sa première pièce publique, Sauvés, créée en 1965, provoque un énorme scandale qui fondera sa notoriété, avant de devenir un succès international.

Il a depuis écrit plus de quarante pièces, pour les grandes institutions théâtrales britanniques (Lear, La Mer, Le Fou...), aussi bien que pour des troupes plus modestes, étudiantes ou militantes (Jackets, Les Mondes...).

Son œuvre comprend également des livrets d’opéras et de ballets pour Werner Henze, des adaptations, des traductions (de Tchekhov et Wedekind), des scénarios pour le cinéma, des pièces radiophoniques (Chaise, Existence) ou télévisées (Mardi et Maison d’arrêt) et une abondante poésie.

Il développe par ailleurs une importante réflexion sur le théâtre, ses fondements anthropologiques et sa fonction culturelle, politique et morale, à partir de laquelle il crée de nouveaux moyens pratiques, expérimentés dans de fréquents ateliers d’acteurs ou d’étudiants.

Dans les années 80, il rompt partiellement avec la scène institutionnelle britannique, mais autorise encore certaines de ses créations. Cependant, il se consacre essentiellement à l’écriture de pièces pour les adolescents qui se montent largement au Royaume-Uni ainsi qu’à l’étranger (Auprès de la mer intérieure, Les Enfants ou Onze Débardeurs, Arcade...).

Son œuvre est surtout diffusée à l’étranger, et tout particulièrement en France, où elle connaît depuis les années 90 un important écho.

Il continue d’écrire de nombreux textes théoriques sur le théâtre et la société. La tétralogie a été spécifiquement écrite pour le Théâtre National de la Colline. Alain Françon a créé Dans la compagnie des hommes, la trilogie Pièces de guerre (Rouge noir et ignorant, La Furie des nantis, Grande Paix), Café, Le Crime du XXIe siècle et Si ce n’est toi.

Haut de page

Je suis né à huit heures et demie du soir
le mercredi 18 juillet 1934
Il y avait un orage
Une heure avant ma naissance
ma mère lavait les escaliers de son immeuble
pour qu’ils soient propres quand la sage-femme
marcherait dessus
Dans le quartier où vivait ma mère
on considérait les représentants du corps médical
comme des agents de l’autorité
J’ai été bombardé pour la première fois à cinq ans
Le bombardement a continué jusqu’à ce que j’aie onze ans
Plus tard l’armée m’a enseigné neuf façons de tuer
Et à vingt ans j’ai écrit ma première pièce
Comme tous les gens en vie au milieu de ce siècle
ou nés depuis
Je suis un citoyen d’Auschwitz et un citoyen d’Hiroshima
Je suis aussi un citoyen du monde humain
qui est encore à construire

Edward Bond

Haut de page

Sauvés (1965), trad. C. Rodes, E. de Lesseps, Christian Bourgois, 1972
Demain la veille (1968), trad. Eric Kahane, Gallimard, 1970
Route étroite vers le Grand Nord (1968), trad. E. Kahane, Christian Bourgois, 1970
Lear (1971), trad. Simone Benmussa et Marie Claire Pasquier, Christian Bourgois, 1975
La Mer (1973), trad. J. Hankins, et Lear, trad. Georges Bas, L’Arche Éditeur, 1998
Bingo (1973), trad. Jérôme Hankins, L’Arche Éditeur, 1994
L’Imbécile (1975), trad. Claude Yersin, Comédie de Caen, 1979
Été (1982), trad. Jean-Louis Besson et René Loyon, L’Arche Éditeur, 1991
Pièces de guerre - Rouge Noir et Ignorant, La Furie des nantis, Grande Paix (1985), trad. Michel Vittoz, L’Arche Éditeur, 1994
Jackets ou la Main secrète (1989), trad. Malika B. Durif, L’Arche Éditeur, 1992
La Compagnie des hommes (1ère version) (1988), trad. M. B. Durif, L’Arche Éditeur, 1992
Dans la Compagnie des hommes (2ème version) trad. M. Vittoz
Maison d’arrêt (1992), trad. Armando Llamas, L’Arche Éditeur, 1993
Mardi (1993) trad. J. Hankins, L’Arche Éditeur, 1995
Café (1995) trad. M. Vittoz, à paraître à L’Arche Éditeur.
Le Crime du XXI siècle (1999), trad. Michel Vittoz, L’Arche Éditeur, 2001
Onze débardeurs (1997), trad. Stuart Seide et Catherine Cullen, L’Arche Éditeur, 2002.
Les Enfants (2001), trad. Jérôme Hankins, L’Arche Éditeur, 2002.
Si ce n’est toi (2001), trad. Michel Vittoz, L’Arche Éditeur, 2003
Existence (2002), trad. Michel Vittoz, L’Arche Éditeur, 2003
Chaise (2005), trad. Michel Vittoz, L’Arche Éditeur, 2003
Le Numéro d’équilibre (2003), trad. Jérôme Hankins, L’Arche Éditeur, 2006
La Pierre, trad. Jérôme Hankins, L’Arche Éditeur, 2006
La Petite Électre (2003), trad. Jérôme Hankins, L’Arche Éditeur, 2006
Naître (2005), trad. Michel Vittoz, L’Arche Éditeur, 2006
Restauration (2007), trad. Georges Bas, L’Arche Éditeur, 2009.

Haut de page

Avis du public : Edward Bond

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire