Le vent se lève (Les idiots / irrécupérables ?)

1
2
3
4
5

Théâtre 13 - Seine , Paris

Du 29 mars au 02 avril 2017
Durée : 2h30 sans entracte

CONTEMPORAIN

Que reste-t-il lorsque tout référent idéologique a disparu dans une amnésie de l’Histoire ? Lorsque le politique qui a essoré les corps et désespéré les esprits se trouve supplanté par la suprématie de la consommation et de la médiatisation désormais érigées au rang de religions ? Lorsque le virtuel est devenu le nouveau « shoot » des masses ? Que reste-il alors, si ce n’est l’avènement aussi drôle que pathétique d’un nouvel être. Un mutant qui peuple les rues, les maisons et jouit d’une souveraineté sans borne : l’idiot.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 19 €,15,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Le vent se lève (Les idiots / irrécupérables ?)

De

Edward Bond

,

Guy Debord

,

Philippe Muray

,

Pier Paolo Pasolini

,

Marquis de Sade

Adaptation

David Ayala

Mise en scène

David Ayala

Avec

Sophie Affholder

,

Fabienne Augié

,

David Ayala

,

Elodie Buisson

,

Diane Calma

,

Roger Cornillac

,

Hervé Gaboriau

,

Stéphane Godefroy

,

Christophe Labas-Lafite

,

Alexandre Morand

,

Maryse Poulhe

,

Véronique Ruggia

,

Philippe Sturbelle

Critique ludique et époustouflante, Le vent se lève s’emploie à traquer et à mettre en scène les comportements dits « normaux » et « anormaux » des citoyens-spectateurs décrits par l’écrivain, essayiste et cinéaste Guy Debord en son temps. David Ayala met ainsi en évidence la manière dont le curseur de l’histoire a fait dérailler la machine donnant lieu à un monde peuplé d’individus privés par la puissance de l’ultralibéralisme de toute capacité d’intelligence et de discernement.

Dans cette mise en scène inventive construite sous forme de séquences en short cuts inspirés de Robert Altman rejouant des situations de la vie quotidienne en mode tragi-comédie, Le vent se lève interroge notre capacité à être encore humain dans un monde globalement «idiotisé».

En réinvestissant la puissance de la pensée d’écrivains emblématiques tels que Pasolini, Muray, Sade... c’est le désespoir de vivre dans nos réalités contemporaines qui est passé au crible et ainsi transfiguré par la force d’un souffle galvanisant, prophétique et salvateur.

Avis du public : Le vent se lève (Les idiots / irrécupérables ?)

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment