Dominique Pitoiset

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

La résistible ascension d'Arturo Ui jusqu'à 12% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Les Gémeaux - Scène Nationale de Sceaux Sceaux | du 10 au 27 novembre 2016 | Durée : 2h30
CONTEMPORAIN, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 39 € , 34,50 € pour les adhérents

La résistible ascension d'Arturo Ui jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines Montigny-le-Bretonneux | du 07 au 10 décembre 2016 | Durée : 2h30
CONTEMPORAIN, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 15,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Cyrano de Bergerac

1
2
3
4
5
  • 98 avis
Théâtre de la Porte Saint-Martin Paris | du 02 février au 29 mai 2016 | Durée : 2h30
CLASSIQUE, Coups de coeur, Molières 2014, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 29 mai 2016

 

Dominique Pitoiset

  • Formation

Né à Dijon en 1958, il y suit d'abord L'École Nationale des Beaux-Arts. Après des études en Architecture, puis en Arts Plastiques, il rejoint l'École Supérieure d'Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg où il dirige parallèlement le Théâtre universitaire.

  • Au théâtre

Dès sa sortie, en 1981, il devient l'assistant de Jean-Pierre Vincent pour Les Corbeaux, de Henri Becque à la Comédie-Française, puis en 1982 celui de Manfred Karge et Matthias Langhoff pour La Cerisaie de Tchekhov à la Comédie de Genève et pour Le Prince de Hombourg de Kleist au Théâtre National Populaire. En 1983, il constitue l'association En attendant, qui devient en 1988 la Compagnie Pitoiset.

En 1996, il est nommé Directeur du Théâtre National Dijon Bourgogne, en fusionnant le Centre Dramatique National de Bourgogne et le Festival Théâtre en Mai, devenu Rencontres Internationales de Metteurs en scène, où il invite le meilleur de la nouvelle génération internationale à Dijon.

En 2000, il est nommé directeur du Théâtre National de Chaillot avant qu'un changement ministériel n'invalide cette nomination. Il fonde alors la société Actes Premiers.

Depuis 2004, il dirige le Centre Dramatique National Bordeaux Aquitaine.

  • Mises en scènes

1986 Comédienne d'un certain âge pour jouer la femme de Dostoïevski d'Edward Radzjinski
1988 Le Pélican d'August Strindberg
1990 Le Misanthrope de Molière
1991 Timon d'Athènes de Shakespeare
1993 Faust, version UrFaust de Goethe, au Quartz de Brest et au Théâtre Athénée Louis Jouvet à Paris. Il obtient alors le Prix de la Villa Medicis hors les murs pour Faust et séjourne une année en Italie, en partie aux côtés de Luca Ronconi
1994 Oblomov de Gontcharov
1995 La Dispute de Marivaux et Les Noces de Figaro de Mozart
1996 Le Procès d'après Kafka
1997 La Nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès
1998 Les Brigands de Schiller et Le Réformateur de Thomas Bernhard
1999 Don Giovanni de Mozart
2001 Trilogie Shakespeare : Othello, La Tempesta, Macbeth

Depuis janvier 2004, il dirige le TnBA (Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine). Il ysigne en 2004/05 deux mises en scène : La Peau de chagrin d’après Honoré de Balzac et Albert et la bombe de Brigitte Labbé et Michel Puel, son premier spectacle pour enfants. En 2005/06, il termine son cycle shakespearien en créant La Tempête, avec Roland Bertin dans le rôle de Prospero (spectacle en quatre langues : français, allemand, italien, tunisien). En 2006/07, il met en scène la dernière pièce de Biljana Srbljanovic, Sauterelles (Equinoxe), puis recrée La Tempête où il incarne lui-même le rôle de Prospero. La tournée les mène notamment à l’Odéon, Théâtre de l’Europe.

En 2008, il met en scène avec Stephen Taylor Didon et Énée de Henry Purcell à l’Opéra national de Paris. La même année, il crée au TnBA Le Soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face, commande à l’auteur contemporain libanais Wajdi Mouawad. Dominique Pitoiset propose Le Soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face dans sa version allemande en 2008 à la Schaübuhne de Berlin, dans le cadre du Festival FIND. La même année, il crée Le Tour d’Écrou de Benjamin Britten à l’Opéra national de Bordeaux, dans le cadre de NOVART. Dominique Pitoiset dirige l’école supérieure de théâtre de Bordeaux, qui a ouvert ses portes en septembre 2007.

En mars 2009, Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee inaugure le cycle qu’il consacre au théâtre nord-américain, repris en tournée notamment aux Gémeaux en 2010-2011. Le deuxième volet de ce cycle, Mort d’un commis voyageur, est créé au TnBA en mars 2010.

Avis du public : Dominique Pitoiset

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire