Prochainement à l’affiche

Le Petit-Maître corrigé

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Comédie-Française - Salle Richelieu Paris | du 03 décembre 2016 au 26 avril 2017
CLASSIQUE, Comédie sentimentale, Sélection Evénement, Sélection pour les fêtes
RESERVER

À partir de 16,50 €

Le testament de Marie

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Odéon - Théâtre de l'Europe Paris | du 05 mai au 03 juin 2017 | Durée : 1h20
CONTEMPORAIN, Sélection Evénement, Tête d'affiche

Places en vente le 22 mars 2017

 

Anciennement à l’affiche

Vania d'après Oncle Vania

1
2
3
4
5
  • 23 avis
Vieux Colombier - Comédie Française Paris | du 21 septembre au 06 novembre 2016 | Durée : 2 heures environ
CLASSIQUE, A ne pas manquer, Coups de coeur, Sélection Evénement

Spectacle terminé depuis le 06 novembre 2016

 

Photos & vidéos

Dominique Blanc

Née le 25 avril 1962 à Lyon, Dominique Blanc est la fille d’un père accoucheur et d’une mère infirmière. Elle arrive à Paris où elle exerce différents petits métiers pour pouvoir payer ses études.

Rejetée par le Conservatoire et la Rue Blanche, elle suit le cours Florent en 1981 où Patrice Chéreau la remarque et lui offre un rôle dans Peer Gynt, compagnonnage qui se poursuit avec Les Paravents de Genet, Phèdre en 2003, La Douleur d'après Marguerite Duras en 2008 (elle reçoit le Molière de la comédienne en 2010 pour ce rôle).

Grande comédienne de théâtre, Régis Wargnier lui donne sa chance au cinéma avec La Femme de ma vie (1986). Elle enchaîne alors les tournages et se construit des rôles de composition pour le jeune cinéma français : Vincent Pérez, Lucas Belvaux ou Roch Stéphanik. Elle semble également avoir des affinités avec les réalisatrices : Nelly Kaplan, Dominique Cabrera, Amalia Escriva ou Jeanne Labrune. Jouant au plus près du naturel, de la simplicité, elle excelle à incarner les femmes à la dérive (son rôle de toxicomane dans Après la vie de Lucas Belvaux), ou les personnages historiques féminins, comme dans La Reine Margot de Patrice Chéreau et Rimbaud/Verlaine d’Agnieszka Holland.

Dominique Blanc ne quitte jamais les écrans français dirigée par Claude Sautet, Claude Chabrol, Louis Malle : on la retrouve, en 2001, dans un rôle de voisine bienveillante dans Le Lait de la tendresse humaine, puis en épouse effacée dans Le Pornographe. Elle enchaîne de nombreux films comme Avec Tout mon amour et en 2002 dans Peau d’ange. Dominique Blanc, en 2006, partage l’affiche de Les Amitiés maléfiques avec Malik Zidi, Alexandre Steiger et Natacha Régnier. Un drame racontant comment deux jeunes étudiants tombent sous l’emprise d’un élève brillant et machiavélique. En 2008, elle sera à l'affiche de L'occupation de Patrick Mario Bernard et Pierre Trividic et de Capitaine Achab de Philippe Ramos.

Plusieurs fois nommée aux Césars, elle obtient trois fois la récompense : en 1995 pour La Reine Margot et en 1999 pour Ceux qui m'aiment prendront le train de Patrice Chéreau, Meilleure actrice dans un Second rôle et en 2001 Meilleure actrice pour Stand by de Roch Stéphanik.

En mars 2016, elle rejoint la Comédie-Française.

Molière 2016 de la comédienne d'un spectacle de théatre public pour Les liaisons dangereuses.

Avis du public : Dominique Blanc

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire