Anciennement à l’affiche

Hit Parade, le spectacle

1
2
3
4
5
  • 13 avis
Palais des Congrès Paris | du 12 janvier au 26 février 2017 | Durée : 1h30
MUSIQUE & DANSE, Chanson française, Comédie musicale, Variété

Spectacle terminé depuis le 26 février 2017

 

Dalida

Née dans une famille Italienne un 17 janvier sous le signe du capricorne, Dalida grandit au Caire en Egypte.

Elle baigna dans le milieu artistique dès son plus jeune âge, son père étant premier violon à l’Opéra du Caire. Sa beauté légendaire lui permettra de remporter le titre de « Miss Egypte » en 1954 et de tourner quelques films.

Cette même année, elle quitte le Caire pour Paris dans l’espoir de faire une carrière cinématographique, elle se réorientera très rapidement vers la chanson et se produira dans des cabarets parisiens qui étaient à la mode à l’époque. C’est à ce moment là qu’elle est repérée par Bruno Coquatrix, qui la poussera à se présenter à une émission Les Numéros 1 de Demain diffusée sur Europe 1 et organisé à l’Olympia. Elle y rencontrera Eddy Barclay (producteur de disques) et Lucien Morisse, alors directeur des programmes d’Europe 1, qui deviendra son manageur puis son mari en 1961. Elle obtiendra la nationalité française cette même année.

Son premier disque Madona sort le 28 août 1956. Mais son premier grand succès sera Bambino, Lucien Morisse le diffusera abondamment sur l’antenne d’Europe 1. Le succès est immédiat, plus de 500 000 exemplaires vendus en quelques semaines, c’est le premier disque d’or. Elle fera les premières parties en 57 de Charles Aznavour et de Gilbert Bécaud à l’Olympia. Elle y retournera cette fois ci en tête d’affiche en 1961, 1962, 1964, 1965, 1967, 1971, 1974, 1975, 1977 et 1981. Grâce à ses succès comme Gondolier, Come Prima, Ciao ciao Bambina, Les enfants du Pirée, elle devient une star internationale et un modèle de beauté pour tous.

Les années 60 arrivent et Dalida doit s’adapter aux changements de la société. Elle se met au twist et rencontre une fois de plus le succès avec de nombreux titres dont Le leçon de twist et Itsi Bitsi Petit Bikini. En 1965, dans le sondage IFOP, elle est élue chanteuse préférée des Français, elle chante des succès comme La Danse de Zorba, Le Temps des Fleurs et le tristement célèbre Ciao amore ciao. Consécration suprême en 68, elle reçoit « la Médaille de la Présidence de la république Française » décernée par Charles de Gaulle. 1970, le virage est total, Dalida interprète Avec le Temps de Léo Ferré, Quand on a que l’amour de Jacques Brel, Je suis Malade de Serge Lama, Michel Legrand et Michel Sardou lui écrivent Une vie et Chantez les voix. En 73/74, elle crée 3 de ses plus grands succès mondiaux, Paroles, paroles en duo avec Alain Delon, ainsi que Il venait d’avoir 18 ans et Gigi l’Amoroso, chanson numéro 1 dans 12 pays ! et remporte en janvier 1975 l’oscar mondial du succès du disque. En 1976 elle crée le premier disco français, avec son tube J’attendrai. Elle créera la surprise en 1977 avec son succès raï planétaire Salma ya salama. Elle se produit au « Carnégie hall » de New York en décembre 1978, et enflamme les pistes de danse en 79 avec ses hits Laissez-moi danser et Gigi in paradisco. En 1980, elle sera la première chanteuse à se produire sur la scène du Palais des Sports de Paris durant 3 semaines avec son show à l’américaine. 1981, Michel Drucker lui décerne à l’Olympia, le premier disque de « Diamant » crée pour elle en hommage à ces « 25 ans de succès ».

Cette femme de convictions investie dans plusieurs causes (dont la lutte contre le sida, la défense des radios libres) nous quitta le 3 mai 1987 dans sa maison de Montmartre. Sa gloire fût immense, elle laisse derrière elle une carrière internationale, un palmarès sans précedent et plus de 170 millions d’albums vendus dans le monde.

Avis du public : Dalida

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire