Les avis de Jocelyne San

Trois Femmes

  • 1 avis
Lucernaire, Paris | du 27 novembre 2019 au 05 janvier 2020 | Durée : 1h15

CONTEMPORAIN


Un texte écrit et mis en scène par Catherine Anne, trois comédiens excellentes = une pièce magnifique
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 05 décembre 2019 à 13:25

Un texte écrit et mis en scène par Catherine Anne, trois comédiens excellentes = une pièce magnifique Trois comédiennes formidables au service d'un texte qui oscille entre le drame et la comédie, bouleversant de sensibilité et de lucidité sur notre époque. Celle-ci est est vue à travers une relation entre trois femmes de trois générations différentes et de deux milieux sociaux diamétralement opposés dans un contexte non amoureux, ce qui est rare au théâtre ou au cinéma. Pas d'histoire d'amour mais beaucoup de turbulences affectives et d'enjeux sociaux voire existentiels puisqu'il est question aussi de chômage, d'argent, de la peur de la compromission, de liens filiaux, de la souffrance de vieillir et de perdre son indépendance, de la mort mais aussi du rêve. Mais, rassurez-vous: le rythme est trépidant et l'oeuvre ne manque pas de quiproquos, de rebondissements et de réparties très drôles. Le décor et la musique sont choisis et orchestrés avec une grande finesse.

Un banc pour deux

  • 12 avis
Théâtre Bo Saint-Martin, Paris | le 30 novembre 2019 | Durée : 1 heure

COMEDIE & BOULEVARD, Comédie romantique


Un très bon moment de théâtre : rire, émotion et générosité garantis !
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 01 décembre 2019 à 14:37

Un très bon moment de théâtre : rire, émotion et générosité garantis ! votre texte : Un pièce de théâtre "de boulevard", sans nuance péjorative de ma part, bien menée, écrite d'une manière affutée avec une grande finesse psychologique. Le jeu des deux comédiennes, Sylvie Guichenuy et Aurélie Colin, est excellent ; elles se répondent avec des répliques qui font mouche et certaines sont de véritables "mots d'auteurs". On rit beaucoup et on s'émeut. Le public était aussi fort sympathique dans cette petite salle. J'ai d'autant plus apprécié ce pur moment de théâtre que cette représentation était organisée au profit d'une grande cause. Merci, à ces deux généreuses comédiennes, au texte et à la mise en scène de Jérôme de Verdière, au théâtre BO Saint-Martin et... à l'Association des Animaux d'Aubervilliers au profit de laquelle cette représentation avait été organisée le 30 novembre 2019

La vie est belle

  • 1 avis
Théâtre 13 - Jardin, Paris | du 12 novembre au 22 décembre 2019 | Durée : 1h20

CONTEMPORAIN, Conte


    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 18 novembre 2019 à 14:09

Bravo et merci à toute la troupe pour ce très agréable moment de théâtre, très bien joué avec des comédiens qui interprètent plusieurs personnages, avec dynamisme, humour et émotion. On retrouve, comme dans le film de Capra, ce beau message optimiste : chacun a un rôle irremplaçable dans la communauté où il vit et par extension, est relié à l'humanité tout entière. Ce récit réaliste est aussi un conte de Noël dont le propos optimiste souligne la solidarité de tous les hommes, par une démonstration aussi poétique, fantastique qu'émouvante. La mise en scène, de Stéphane Daurat -également comédien dans la pièce - du texte de Philip Grecian, est toujours aussi judicieuse, avec un décor évocateur et fonctionnel (cf. "Un sac de billes" et "Rhinocéros"). Oui, d'un certain point de vue "La vie est belle" !

Louise Weber dite la Goulue

  • 10 avis
Essaïon, Paris | du 23 août 2019 au 11 janvier 2020 | Durée : 1 heure

MUSIQUE & DANSE, Biopic, Coups de coeur, Théâtre musical, Trophées de la comédie musicale


Une échappée à Montmartre en compagnie de La Goulue qui renaît sous nos yeux
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 10 novembre 2019 à 20:56

Une échappée à Montmartre en compagnie de La Goulue qui renaît sous nos yeux Louise Weber est incarnée dans les deux sens du terme, goulûment si j'ose dire, par la comédienne Delphine Grandsart, seule en scène mais accompagnée subtilement à l'accordéon par Matthieu Michard. Sous nos yeux et à quelques centimètres de nous (la salle est petite), la Goulue, modèle de Renoir, muse, amie de Toulouse-Lautrec et surtout reine du Moulin Rouge, prend chair et retrouve sa gouaille et ses expressions fleuries notamment pour définir son art "grand bras d'honneur fait avec les jambes". Elle raconte, chante, danse les différents moments de sa vie en commençant par la fin ; toujours avec drôlerie, grivoiserie parfois et surtout émotion qui finit par nous étreindre. Cela dit, c'est plus un spectacle musical qu'une pièce de théâtre : on se retrouve à Montmartre où les miséreux côtoient les riches fêtards dans un cabaret où comme Louise Weber, la comédienne interpelle les spectateurs (mais pas trop). Evidemment, texte et mise en scène magnifiques de Delphine Gustau. Après son extraordinaire performance,Delphine Grandsart,nous conseille, pour rester dans l'ambiance, de ne pas manquer la très belle exposition de l'oeuvre de Toulouse-Lautrec au Grand Palais qui se termine également en janvier 2020.
Unz échappée dans un cabaret montmartois en compagnie de Louise Weber qui renaît devant nous
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 10 novembre 2019 à 20:52

Unz échappée dans un cabaret montmartois en compagnie de Louise Weber qui renaît devant nous Louise Weber est incarnée dans les deux sens du terme, goulûment si j'ose dire, par la comédienne Delphine Grandsart, seule en scène mais accompagnée subtilement à l'accordéon par Matthieu Michard. Sous nos yeux et à quelques centimètres de nous (la salle est petite), la Goulue, modèle de Renoir, muse, amie de Toulouse-Lautrec et surtout reine du Moulin Rouge, prend chair et retrouve sa gouaille et ses expressions fleuries notamment pour définir son art "grand bras d'honneur fait avec les jambes". Elle raconte, chante, danse les différents moments de sa vie en commençant par la fin ; toujours avec drôlerie, grivoiserie parfois et surtout émotion qui finit par nous étreindre. Cela dit, c'est plus un spectacle musical qu'une pièce de théâtre : on se retrouve à Montmartre où les miséreux côtoient les riches fêtards dans un cabaret où comme Louise Weber, la comédienne interpelle les spectateurs (mais pas trop). Evidemment, texte et mise en scène magnifiques de Delphine Gustau. Après son extraordinaire performance,Delphine Grandsart,nous conseille, pour rester dans l'ambiance, de ne pas manquer la très belle exposition de l'oeuvre de Toulouse-Lautrec au Grand Palais qui se termine également en janvier 2020.

Rhinocéros - La nouvelle

  • 13 avis
Essaïon, Paris | du 23 septembre 2019 au 30 mars 2020 | Durée : 55 minutes

CONTEMPORAIN


Un spectacle qui redonne vie et sens à  un texte incontournable
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 29 octobre 2019 à 23:10

Un spectacle qui redonne vie et sens à un texte incontournable Tous les lundis au théâtre Essaion à Paris, pour interpréter la nouvelle de Ionesco "Rhinocéros", Stéphane Daurat est seul en scène. Sans artifice et effets spéciaux, il incarne Bérenger, qui nous raconte son histoire, son ressenti et ses doutes, mais il mime aussi tous les autres personnages qui l'entourent. Sur cette petite scène au décor sommaire (chambre, cellule de prison ?), on ressent comme lui la trépidation de l'effrayante chevauchée de ces rhinocéros barrissants qui le cernent : ce sont les habitants de cette petite ville atteints par une épidémie étrange. Loin de la farce, grâce à la très grande finesse de l'interprétation et une superbe énergie, on savoure les subtilités des propos très drôles et absurdes du début. Puis, au fur et à mesure, on se sent envahis par l'inquiétude et la compassion pour le personnage/narrateur auquel on finit aisément par s'identifier. Cette magie : on la doit au jeu magnifique de Stéphane Daurat et à la mise en scène toute en finesse de Catherine Hauseux. Et.... on prend conscience, comme jamais. à quel point ce texte est toujours d'actualité.

Pop Fiction

  • 3 avis
Comédie des 3 Bornes, Paris | du 23 octobre 2019 au 31 janvier 2020 | Durée : 1h15

HUMOUR & CAFE THEATRE, Improvisation


Du très bon café-théâtre
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 25 octobre 2019 à 15:27

Du très bon café-théâtre Des comédiens très talentueux puisque chaque semaine le texte change : improvisation oblige ! Ils ont la réplique facile, sont imaginatifs et plein d'humour. Ils maîtrisent évidemment bien tous les codes du cinéma : films de pirate, western, de gangster.... sans décor et pratiquement sans accessoire par la parole et le mime, ils nous immergent dans une atmosphère.

Los guardiola - la comédie du Tango

  • 3 avis
Essaïon, Paris | du 10 octobre 2019 au 27 février 2020 | Durée : 1h10

MUSIQUE & DANSE, Danses latines, Théâtre musical


Magnifique !
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 25 octobre 2019 à 15:07

Magnifique ! Hier, nous sommes allés les yeux fermés pour ce spectacle tant attendu et nous les avons ouverts subjugués par tant de beauté. Nous sommes repartis presque en état d'apesanteur en quittant le théâtre de l'Essaion, sans une seule parole pour ne pas dissiper l'enchantement. Au mine s'enchaînent des chorégraphies d'une précision d'horloger mais si légères et gracieuses pour exprimer tous les registres des émotions de la comédie au drame. Le tout enveloppé suavement par la musique du tango qui n'exclut pas l'humour.

Madame Zola

  • 8 avis
Théâtre du Petit Montparnasse, Paris | du 26 septembre au 31 décembre 2019 | Durée : 1h20

CONTEMPORAIN, Biopic, Pièce historique


Une découverte : Alexandrine Zola  !
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 30 septembre 2019 à 22:42

Une découverte : Alexandrine Zola ! Alexandrine Zola est un personnage de roman et de théâtre à l'image de certains personnages féminins des romans d'Emile Zola, son compagnon de misère puis son époux : passionnée, généreuse et forcément excessive. C'est aussi son alter ego puisque pendant l'exil d'Emile Zola, elle a pris le relais du combat dans "l'Affaire Dreyfus" et ensuite, devenue veuve, a contribué à pérenniser l'oeuvre de son mari. Ce personnage truculent est interprété par Catherine Arditi dont le rôle lui sied comme un gant au côté de Pierre Forest, incarnant un débonnaire "apothicaire"/psychanalyste avant l'heure, à qui Madame Zola se confie progressivement...Il y a aussi beaucoup d'humour dans cet échange et lorsqu'elle soliloque prétextant s'adresser à Émile là où il est. Ce qui est formidable dans cette pièce, outre, le texte subtile et drôle d'Annick Le Goff, la mise en scène enlevée d'Anouche Setbon et le jeu à l'avenant des deux comédiens, c'est de découvrir cette femme, pourtant "une vraie nature", restée dans l'ombre jusqu'à présent et, de réaliser soudain, que certaines de ses facettes ont pu inspirer les traits de caractères et la vie des personnages les plus positifs des romans d'Emile Zola.. Ce qui semble conforme à la démarche du chef de fil du naturalisme. .Pièce à ne pas manquer.

Un sac de billes

  • 6 avis
Lucernaire, Paris | du 04 septembre au 20 octobre 2019 | Durée : 1h15

CONTEMPORAIN, Avec les ados, Familial, Pièce historique


Une performance de comédien et une contribution au devoir de mémoire
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 15 septembre 2019 à 22:05

Une performance de comédien et une contribution au devoir de mémoire Une pièce magnifique et indispensable : prouesse d'un comédien, adaptation juste et sensibledu texte, et scénographie efficacement suggestive. James Groguelin, interprète plusieurs personnages avec une grande fluidité, sans changer de costume (sauf parfois d'accessoire comme la casquette ..). Ces personnages sont ainsi vus par les yeux d'un enfant qui, avec son frère, fuient les rafles pendant l'occupation nazie. Cet enfant c'est Joseph Joffo, qui, adulte, s'est efforcé de retrouver ses yeux d'enfant pour raconter tout ce qu'il a vécu durant cette période tragique. Ce qui ne l'empêche pas de nous faire part de son émerveillement lorsqu'il découvre la mer la première fois à 10 ans. J'ai eu l'occasion de voir deux films adaptés du récit autobiographique mais je n'ai jamais été autant touchée qu'avec cette pièce mise en scène par Stéphane Daurat. Toute l'émotion et la réflexion que suscite ce récit humaniste, que j'ai aimé et partagé, se retrouvent sur cette scène C'est aussi une contribution au devoir de mémoire, un message de tolérance et de paix. Un texte qui parle d'exode et qui est, de ce point de vue, toujours d'actualité Dans la salle, il y avait des enfants de l'âge de Joseph à l'époque voire moins qui ont apparemment beaucoup apprécié la pièce. Vraiment, à "recommander pour toute la famille" .

Racine par la racine

  • 53 avis
Essaïon, Paris | du 11 septembre 2019 au 01 juillet 2020 | Durée : 1h15

CLASSIQUE, Avec les ados, Coups de coeur, Tragédie


Une pièce à propos de Racine qui donne des ailes
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 08 septembre 2019 à 21:35

Une pièce à propos de Racine qui donne des ailes Youpi !!!Ce spectacle plein d'inventivité reprend le 11 septembre 2019 pour ceux qui seraient passés à côté ou rêveraient, comme nous, à juste titre, de le savourer encore. Un spectacle d'équilibriste puisque les 11 tragédies de Racine sont déclinées en 10 tableaux relevant de différents genres du spectacle vivant...et ne dure que 75 minutes. Mais aussi parce que la fantaisie du texte de Serge Bourhis, souvent hilarant, n'a, semble-t-il, qu'une ambition : magnifier les alexandrins de Racine sans les dénaturer. Ces extraits de Racine sont joués avec beaucoup de naturel et de beauté par des comédiens formidables, qui excellent dans l'art de passer d'un registre à l'autre. Bien que sans décor dans cette petite salle, la mise en scène, le jeu des comédiens et le florilège musical varié qui les accompagne, nous transportent à un rythme endiablé chez Bérénice, Phèdre, Britannicus, Andromaque... et aussi ici et maintenant. Ivres de ce cocktail racinien bien dosé, "accros" devenus, nous n'aspirons qu'à une chose : (re)lire Racine, ce très grand poète du XVIIe siècle.
Les alexandrins incandescents de Racine enchâssés dans un spectacle très drôle
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 28 juin 2019 à 21:22

Les alexandrins incandescents de Racine enchâssés dans un spectacle très drôle Les alexandrins incandescents de Racine enchâssés dans un spectacle très drôle Une odyssée racinienne avec à la barre des comédiens virtuoses. Tout l'équipage est formidable : c'est rare de passer avec autant de brio du rire à l'émerveillement, des alexandrins de Racine à ceux, souvent très loufoques écrits par le metteur en scène de la pièce. Et cette acmé finale ! Un hommage à la fois à Racine et au théâtre en général.
Une perle  baroque  pour  rendre un hommage à un de nos plus grands classiques
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 20 avril 2019 à 10:29

Une perle baroque pour rendre un hommage à un de nos plus grands classiques Un spectacle brillant mais sans paillettes ni costumes "Christian L." (A mourir d'ennui la Phèdre habillée en L. à la CF il y a quelques années !!). En onze tableaux sont déployées, tel un éventail des plus précieux, les pièces de Racine à la manière d'un pastiche d'où rire et émerveillement. Et surtout : quelles trouvailles, quelle imagination. On en sort joyeux voire impatients de se jeter à corps perdu dans des amours surtout non payées de retour - c'est douloureux mais si sublime et cocasse à la fois ! - . Mais surtout .... avides de (re)lire Racine. Jocelyne San. d'Abbeville.
Par

Jocelyne San (réponse à Jocelyne San) 04 avril 2019 à 09:19

Entièrement d'accord avec la spectatrice précédente : enthousiasme renouvelé après être venue une deuxième fois avec une distribution un peu différente puisqu'il y a alternance. C'est toujours drôle et plein de fougue. Impression personnellement très agréable de retrouver les Max Brothers chez Racine ce qui n'exclut pas un grand moment d'émotion avec une Phèdre vibrante d'une émotion communicative. Encore bravo Roxane K.
Racine par la racine
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Jocelyne San le 01 mars 2019 à 21:17

Racine par la racine Un voyage racinien vivifiant où le sublime, l'émotion le disputent à l'humour. Comédiens : brillantissimes; auteur et metteur en scène : un véritable réenchanteur d'alexandrins ! Donne envie de (re)lire Racine bien sûr et de découvrir une autre création de la même troupe.