Les avis de Franck V.

La promesse de l'aube

  • 9 avis
Théâtre de Poche-Montparnasse, Paris | du 20 octobre 2020 au 09 janvier 2021 | Durée : 1h15

CONTEMPORAIN, Biopic, Seul(e) en scène


Une lecture tout en subtilité
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Franck V. le 30 octobre 2020 à 13:15

Une lecture tout en subtilité Stéphane Freiss ne lit pas un texte de Romain Gary : il EST Romain Gary. L'acteur, seul en scène en compagnie de son petit chien somnolant tranquillement à ses pieds, fait corps avec les mots de cet auteur célèbre. Il en partage la grâce et les souffrances, les joies et les peines avec une force lyrique tout à fait exceptionnelle. Dans un élan de générosité, il nous prend sous son aile et nous fait vivre intensément cette relation si particulière qu'entretenait Romain Gary avec sa mère. Un spectacle intimiste, empreint des sentiments les plus délicats, profondément émouvant.

Un coeur simple

  • 17 avis
Théâtre de Poche-Montparnasse, Paris | du 07 septembre 2020 au 04 janvier 2021 | Durée : 1h15

CLASSIQUE, Seul(e) en scène


Bouleversant !
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Franck V. le 30 octobre 2020 à 12:35

Bouleversant ! Isabelle Andréani est tout bonnement époustouflante dans ce spectacle aux accents surannés mis en scène, avec savoir-faire, par Xavier Lemaire. Portée par la richesse et la puissance du verbe de Flaubert, elle virevolte et s'époumone dans une ronde théâtrale ébouriffante, rayonnant d'une jovialité communicative. La vie d'une domestique dans la campagne normande du XIXe siècle, ses drames intimes et ses joies simples prennent ainsi une dimension épique. Un pur moment de bonheur.

Marie des Poules, gouvernante chez George Sand

  • 17 avis
Théâtre Montparnasse, Paris | du 22 septembre 2020 au 10 janvier 2021

CONTEMPORAIN, A ne pas manquer, Coups de coeur, Biopic, Pièce historique, Molières 2020, Sélection pour les fêtes


Emouvant
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Franck V. le 27 octobre 2020 à 22:21

Emouvant L'amour, le vrai, se moque des barrières sociales : tel pourrait être la morale de cette pièce menée d'une main de maître(sse) par Béatrice Agenin. On rit, on pleure, on s'étonne des prouesses vocales de l'actrice principale accompagnée par un partenaire, Arnaud Denis, tout aussi brillant sur scène. C'est du beau et grand théâtre même si quelques scènes ont un air de déjà-vu.

Le laboureur de bohême

  • 2 avis
Théâtre de Poche-Montparnasse, Paris | du 01 septembre 2020 au 03 janvier 2021 | Durée : 1h15

CLASSIQUE


Une joute oratoire saisissante
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Franck V. le 25 octobre 2020 à 19:58

Une joute oratoire saisissante Marcel Bozonnet et Caroline Devinat nous proposent une mise en scène digne des plus éminents tragédiens grecs : le propos, finement ciselé par Johannes Von Tepl, est admirablement porté par deux duellistes des mots évoluant dans un décor simple mais efficace. Faiblement éclairé par une lune fantomatique délicatement rendue, Marcel Bozonnet - lui même sur scène - déclame avec une gravité d'outre tombe, puissamment évocatrice, un texte à la noirceur philosophique. Logann Antuofermo lui tient tête avec application même si on aurait aimé le voir plus tranchant. Le spectacle reste quoi qu'il en soit atemporel et vous prend aux tripes. Une merveille de classicisme.

Le grand théâtre de l'épidémie

  • 1 avis
Théâtre de Poche-Montparnasse, Paris | du 08 septembre au 29 octobre 2020 | Durée : 1h20

CONTEMPORAIN


un diverstissement burlesque, tristement d'actualité
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Franck V. le 17 octobre 2020 à 10:59

un diverstissement burlesque, tristement d'actualité Farce dramatique menée tambour battant par un joyeux trio à l'humour férocement caustique et dévastateur, la pièce multiplie les pics à l'encontre de la classe politique d'hier et d'aujourd'hui. Dans cette parodie ubuesque aux tonalités acerbes, les hommes et femmes politiques s'apparentent aux médecins de Molière : charlatans des temps modernes ou bonimenteurs de foire, ils ensorcellent un monde tétanisé par la peur du virus insidieux. Quelques grossièretés tempèrent parfois la profondeur de la réflexion, mais le rythme ébouriffant imprimé par les comédiens nous emporte rapidement vers des horizons plus riants.

Sorcière

  • 2 avis
Théâtre de Poche-Montparnasse, Paris | du 15 septembre au 18 octobre 2020 | Durée : 1h15

CONTEMPORAIN, Seul(e) en scène, Tête d'affiche


Un ravissement
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Franck V. le 10 octobre 2020 à 11:05

Un ravissement Une voix patinée par les ans, un corps surgi des ténèbres, des paroles comme poussées par le vent, des effets abruptes de lumière coupés au couteau et, bien sûr, ce texte si pur de Marguerite Duras à l'érotisme torride empreint des pluies chaudes de l'Indochine coloniale. Une douleur aussi, plaie vive laissée par un enfant mort-né à qui l'artiste, seule en scène, donne chair avec une grâce sans égal dans le froid glacial des étendues sans fin. « Sorcière » est une pièce merveilleuse : elle vous ensorcelle en vous laissant ce parfum évanescent d'une madeleine de Proust. L’émotion vous étreint, vous saisit dans l’épaisseur du temps, bercé par la musique légère de Michel Legrand, plongé dans une atmosphère suave et surannée. Bravo à Stéphan Druet et à François Loiseau d'avoir su exalter ainsi le talent de Machal Méril, artiste renommée à la vivacité incomparable !

Mademoiselle Else

  • 3 avis
Théâtre de Poche-Montparnasse, Paris | du 01 septembre 2020 au 03 janvier 2021 | Durée : 1h20

CONTEMPORAIN, Seul(e) en scène


UNE RÉUSSITE !
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Franck V. le 13 septembre 2020 à 18:33

UNE RÉUSSITE ! Adaptée du chef d’œuvre d'Arthur Schnitzler et mise en scène avec un parti pris minimaliste par Nicolas Briançon, « Mademoiselle Else » est une expérience peu banale : la pièce nous fait découvrir les pensées intimes d’une jeune fille de la bourgeoisie viennoise luttant intérieurement contre la supplique avilissante d'un père impécunieux. Seule en scène, une comédienne de talent incarne avec l’intensité du désespoir ce personnage tourmenté : Alice Dufour, dont le rôle de jeune femme dans « Sept ans de réflexion » a marqué les esprits aux cotés de Guillaume de Tonquédec, réussit l’exploit de tenir en haleine pendant 1h25 une salle saisie de frissons.   Délicatement drapée d'effets de lumière et d'ombres colorées réalisés par Olivier Simola et Jean-Pascal Pracht, parée d'atours au goût exquis savamment élaborés par Michel Dussarat, et accompagnée par les voix chaudes de partenaires qui pour être invisibles n'en sont pas moins présents (notamment grâce à la qualité du son d'Émeric Renard), l’actrice, rayonnante de beauté, nous plonge dans la Vienne fin de siècle. C'est enivrant, poignant et, paradoxalement drôle aussi, car si le drame est omniprésent - malgré d'improbables exagérations vite dissipées - il cède souvent la place à un sourire apaisant face aux traits d'humour de l'interprète. Un spectacle intense, à l'esthétique raffinée, à ne pas manquer.

Le canard à l'orange

  • 44 avis
Théâtre de Paris, Paris | du 21 novembre au 31 décembre 2019

COMEDIE & BOULEVARD, Sélection Comédie, Vaudeville, Molières 2019


Distrayant
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Franck V. le 01 janvier 2020 à 10:13

Distrayant Le canard à l'orange ravira les spectateurs de 7 à 77 ans : marivaudage à la facture classique, la pièce use de tous les ressorts de la comédie bon enfant, sans éviter toutefois quelques grossièretés et un comique de répétition lancinant. Les ficelles sont un peu grosses et les mimiques récurrentes mais on se laisse porter avec entrain par le rythme imprimé par les comédiens. Plaisant.

Mourad Merzouki - Folia

  • 39 avis
Le 13ème Art, Paris | du 13 novembre au 31 décembre 2019 | Durée : 1h15 environ

MUSIQUE & DANSE, A ne pas manquer, Coups de coeur, Sélection Danse, Grand spectacle, Hip-hop, Musique classique, Traditionnel


Survolté
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Franck V. le 28 décembre 2019 à 11:29

Survolté Une chorégraphie riche et variée au son délicieusement suranné de la musique baroque napolitaine. Quelle vivacité et quel tourbillon de vie : les mouvements rythmiques succèdent aux déhanchés improbables, la ronde syncopée du derviche tourneur cède la place au chant suraigu de la cantatrice d'opéra. C'est du beau et grand spectacle, éblouissant d'ombres et de lumières. Un regret toutefois : si la danse hip hop est au rendez-vous, dans toute sa richesse, elle peine a dialoguer avec la musique du XVIIe siècle laissant presque un goût d'inachevé.

Les crapauds fous

  • 235 avis
Splendid Saint Martin, Paris | du 30 janvier au 12 mars 2020 | Durée : 1h35

COMEDIE & BOULEVARD, A ne pas manquer, Coups de coeur, Sélection Comédie, Avec les ados, Pièce historique, Burlesque, Comédie dramatique


Un sentiment mitigé
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Franck V. le 27 décembre 2019 à 18:29

Un sentiment mitigé L'inventivité est au rendez-vous avec un dialogue surprenant entre passé et présent ponctué par les dédoublements du personnage central, à la fois narrateur éclairé et guide spirituel. Le jeu des acteurs, marqué par une dramaturgie exacerbée au gré de changements virevoltant de décors, vous emporte dans le tourbillon de l'Histoire. L'intrigue est poignante, pourquoi dans ces conditions recourir à des intermèdes burlesques qui ne font rire que quelques-uns ? La farce, un peu forcée, fait alors glisser le propos vers la simple comédie de boulevard : quel dommage.