Les avis de Christian E.

L'Adversaire

  • 3 avis
Quartiers d'Ivry au Studio Casanova, Ivry-sur-Seine | du 29 mars au 08 avril 2016 | Durée : 2 heures

CONTEMPORAIN


Un peu austère et statique
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Christian E. le 26 avril 2016 à 20:54

Un peu austère et statique Affaire passionnante mais la pièce souffre vraiment de la comparaison avec le magnifique film de Nicole Garcia. Evidemment, ce n’est pas le même défi mais la pièce ici est vraiment trop statique et austère. C’est peut être aussi une manière de nous transmettre un peu de la personnalité de Jean-Claude Romand mais la pièce prend parfois des airs de théâtre classique un peu ennuyeux. Monter cette œuvre en pièce de théâtre est toutefois un vrai challenge et les acteurs sont tous excellents.

La Revanche du Capitaine Crochet

  • 3 avis
Théâtre des Bouffes Parisiens, Paris | du 22 octobre 2019 au 04 janvier 2020 | Durée : 1h25

JEUNE PUBLIC, Théâtre musical, Familial, Grand spectacle, Maternelle, Primaire


Bon moment
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Christian E. le 26 avril 2016 à 20:52

Bon moment Bon moment passé avec ma fille. Les acteurs sont très bons, particulièrement Crochet, Clochette et M. Mousse. La pièce est pleine d’humour et de rebondissements. Peter Pan chante bien mais est un peu trop efféminé et maniéré. Moi qui n’aime pas les comédies musicales, j’ai trouvé la musique très sympa, on est dans la lignée de la reine des Neiges …. Seul bémol : de nombreux problèmes de micro qui obligent les acteurs à certaines acrobaties vocales ou physiques pour se rapprocher du micro des autres acteurs. Mais les enfants sont dans la magie de la pièce et ne remarquent rien.

Festival 100% - Stichting Pels / Jakop Ahlbom – Horror

  • 1 avis
Parc de la Villette - Grande Halle, Paris | du 30 mars au 03 avril 2016 | Durée : 1h20

CONTEMPORAIN, Festival, Festival 100%


Horrifiquement beau
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Christian E. le 26 avril 2016 à 20:51

Horrifiquement beau Très original et réussi ! Habitué des films et récits d’épouvante, le scénario de la pièce n’a rien d’étonnant mais tout, ici, est dans l’interprétation. Pas un mot n’est prononcé mais tout est dans l’ambiance, les effets de lumière, la musique, les expressions, la mise en scène. Et, de ce point de vue, c’est vraiment une très bonne surprise. Les acteurs sont excellents et les scènes mélangent des effets spéciaux, des plans figés, du ballet. C’est horrifiquement beau !!!

La Dame Blanche

  • 163 avis
Théâtre de la Renaissance, Paris | du 14 septembre 2017 au 06 janvier 2018

CONTEMPORAIN, Coups de coeur


Bon moment de théâtre populaire
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Christian E. le 26 avril 2016 à 20:50

Bon moment de théâtre populaire Scénario assez classique inspiré des récits d’épouvante et de fantastique. Ce qui fait donc l’originalité (et sans doute le succès du spectacle), c’est, outre la qualité des comédiens, de suivre ce type d’intrigue au théâtre. Effets spéciaux, humour, interactions avec le public, bref : un bon moment de théâtre populaire à partager avec des ados si possible. Une seule petite remarque : Arthur Jugnot a un ton de voix exagérément guttural tout au long de la pièce, presque parodique parfois.

William Sheller - Stylus

  • 1 avis
Folies Bergère, Paris | du 14 au 16 avril 2016

MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur, Concert, Chanson française


Un mélange de moment de partage, d’intimité et de défi
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Christian E. le 26 avril 2016 à 19:27

Un mélange de moment de partage, d’intimité et de défi Voilà un peu plus de 40 ans que le plus british de nos auteurs-compositeurs-interprètes a suivi les conseils de la dame en noir et s’est décidé à chanter et à interpréter ses compositions. Avec un répertoire aussi impressionnant, William Sheller n’a plus rien à prouver et ses titres restent des classiques intemporels où s’entremêlent influences classiques, pop anglaise et textes poétiques très français. Le public est donc déjà conquis. Ce concert est touchant parce que William Sheller fait comme partie de notre famille, que ses morceaux sont magnifiques et que, plus particulièrement lors de ces représentations aux Folies Bergères, il apparait plus vulnérable, un peu fragilisé par ses récents soucis de santé et plus courageux et touchant aussi. La voix est toujours là même si l’énergie est moins forte et que l’on aurait aimé une représentation plus longue et avec moins de pauses. Un mélange de moment de partage, d’intimité et de défi.

Francis Cabrel en concert

  • 4 avis
Palais des Sports - Dôme de Paris, Paris | du 02 au 05 février 2016

MUSIQUE & DANSE, Concert, Chanson française, Variété


Echos discrets de quelqu'un de l'intérieur
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Christian E. le 14 février 2016 à 09:31

Echos discrets de quelqu'un de l'intérieur Simplicité, authenticité, profondeur, L’homme de l’intérieur cultive toujours avec attention ces valeurs qu’il conjugue dans sa manière de nous présenter son spectacle. Pas de fioritures ni d’effets superficiels. On est dans l’intimisme, presque dans le minimalisme parfois. C’est chaleureux, cocoon, familier même si on regrette ici et là les quelques envolées lyriques des chœurs de ‘Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai’, quelques solos de guitare (remplacés par la voix) sur ‘L’encre de tes yeux’ ou ‘La fille qui m’accompagne’ par exemple. Mais cela met aussi en valeur la qualité des textes indémodables. Un bon moment au coin du feu où souvenirs, sentiments et rêveries s’étirent en douceur et en toute liberté.

Les 39 marches

  • 52 avis
Le Palace, Paris | du 16 janvier au 15 mai 2016 | Durée : 1h50

COMEDIE & BOULEVARD, Coups de coeur, Policier


Spectacle délirant et réjouissant
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Christian E. le 14 février 2016 à 09:29

Spectacle délirant et réjouissant Spectacle délirant et réjouissant. On est dans la lignée des Marx Brothers, Monthy Python, et de cet humour anglais totalement décalé et «non-sens ». Ça part dans tous les sens mais de manière très structurée et organisée, si bien qu’on retombe quand même sur « ses pattes ». Spectacle super rodé avec juste un petit sentiment d’usure et de manque de « fraîcheur » et de spontanéité chez les comédiens. Peut-être trop de représentations. Très bon moment malgré tout.

Album de famille

  • 13 avis
Studio Hébertot, Paris | du 01 octobre au 22 novembre 2020 | Durée : 1h15

MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur, Théâtre musical


Vitamines et souvenirs
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Christian E. le 21 janvier 2016 à 23:02

Vitamines et souvenirs Quelle énergie, quelle vivacité !!! Les acteurs sont absolument formidables et la mise en scène est impeccable et très professionnelle. Chaque détail, chaque geste, chaque regard, chaque note, chaque parole est à sa place. Même le chaos des discussions emmêlées ressemble à une harmonie structurée à plusieurs voix. La pièce est une vraie performance d'acteurs où l'apparente décontraction et légèreté masquent, avec raffinement et profondeur, une partition exigeante et parfaitement en place. Bien que parfois un peu désuètes ou datées, les chansons sont très bien choisies pour illustrer cet album universel de famille dans ce spectacle plus proche du music - hall (dans le sens noble du terme) que d'une pièce de théâtre. Un très bon moment et une mention spéciale pour l'actrice qui joue la fille : étourdissante, drôle et émouvante.

Igor et Grichka Bogdanov - Big Bang

  • 4 avis
Gymnase Marie Bell, Paris | du 12 janvier au 16 avril 2016

HUMOUR & CAFE THEATRE, Conférence, Science-fiction


Affligeant
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Christian E. le 21 janvier 2016 à 14:05

Affligeant Aie Aie Aie. Affligeant. Les frères Bogdanov, même s'ils suscitent toujours le doute sur leurs compétences réelles, peuvent être passionnants quand ils parlent au cours d'un Talk-Show mais là, sur scène, on est gêné tellement c'est mauvais. Sur le fond, le sujet du Big Bang en lui-même est passionnant mais on n'apprend rien ici qu'on ait déjà lu (dans les livres dont les Bogdanov n'hésitent pas à faire la promotion sur scène) ou entendu à maintes reprises par le duo depuis des années. Sur la forme, c'est catastrophique. Ils essaient d'être drôles mais tout tombe à plat. Tout semble bricolé, non maîtrisé et 'cheap' : textes approximatifs, mise en scène lourde, maladroite et artisanale. Les frères s'interrompent entre eux, essaient d'interagir avec le public mais ça ne marche pas. Ça sonne faux. Ils ne savent pas faire. Les acteurs sont presque ridicules dans les scénettes historiques reconstituées, imitant des accents étrangers avec caricature et portant des costumes miteux. On a vraiment pitié pour les acteurs qui semblent comme parachutés dans une troupe amateur de collège. La salle de théâtre est très belle mais n'était pas chauffée et le peu de public présent semblait anesthésié et stupéfait de tant de vacuité et de désinvolture. Bref, un vrai sentiment d'imposture.

Elie Semoun - A partager

  • 6 avis
Casino de Paris, Paris | le 08 juin 2017

HUMOUR & CAFE THEATRE, One (wo)man show


Affreux, sales et méchants
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Christian E. le 08 janvier 2016 à 11:32

Affreux, sales et méchants Dans ce spectacle, Elie poursuit avec talent et causticité sa caricature pleine de folie et d’intelligence de personnages pathétiques, bêtes, cruels, disjonctés et touchants aussi. On se détend, on rigole franchement et on passe un bon moment même si on sent également que le ton est un peu plus grave, aigre-doux, en lien avec l’air du temps. Les personnages du djihadiste et du maire fasciste sont particulièrement réussis. Pierre-André Gaillard (qui me faisait franchement marrer) est devenu, lui, un SDF pitoyable dont on a peine à vraiment rire de la situation. Mais ce qui est attachant avec Elie, c’est qu’au travers de ses sketchs que l’on peut prendre uniquement comme des farces au premier degré, il y a une belle profondeur et une sensibilité, masqués par sa pudeur. La folie, le ‘pétage de câble’ de ses personnages ramène souvent à l’absurdité et à la brutalité de certains événements de la vie (dont Elie lui-même n’a pas été épargné même s’il ne s’étend pas, subtilement, sur le sujet) . On se croirait parfois dans une comédie italienne des grandes années (affreux, sales et méchants), où rires et larmes sont subtilement mélangés et alternés, engendrant une émotion sincère et familière ainsi qu’un attachement pour la faiblesse et la fragilité des hommes. C’est donc un spectacle plein d’humanisme. Seul bémol, les sketchs et le spectacle sont courts et se succèdent sans temps morts ce qui donne parfois l’impression d’une certaine lassitude chez lui. Bref, connaissant les spectacles d’Elie en duo ou en solo depuis le début, on a le sentiment qu’il s’agit ici d’un spectacle de transition. Comme dans ce sketch où Elie imite un spectateur de la salle qui commente avec cruauté ce qu’il voit, il y a chez Elie une forme de doute et de crainte sur lui-même quant à la ‘place’ et à l’évolution de son humour et quant à la suite à donner à sa trajectoire d’artiste. Toujours est-il que c’est un bon petit moment à partager.