Les avis de Anne V.

Les chevaliers de la table ronde

  • 10 avis
Athénée Théâtre Louis-Jouvet, Paris | du 16 décembre 2016 au 07 janvier 2017 | Durée : 2h20 avec entracte

MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur, Evénement, Opérette, Palazzetto Bru Zane


assez décevant
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Anne V. le 01 janvier 2017 à 15:00

assez décevant costumes mise en scène,danseurs et voix de Mélusine et le duc sauvent de justesse ce spectacle d'une totale déroute. cela est du au parti pris de le transposer en comédie musicale moderne, avec des personnages et des dialogues tres vulgaires et accrocheurs à tout va hors de propos et desservant l'oeuvre et la qualité musicale. Le personnage de Roland en particulier, avec son accent de banlieue, ses bourrelets à l'air, et sa voix qui ne passe pas le premier rang, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, plus une dernière demie heure consternante de nullité, laissent sur une impression de ratage Non ce n'était pas une bonne soirée Dommage pour les Brigands,qui sont capables de beaucoup mieux faire

Ancien malade des hôpitaux de Paris

  • 80 avis
Théâtre Suresnes - Jean Vilar, Suresnes | le 22 avril 2017 | Durée : 1h15

CONTEMPORAIN, Coups de coeur


pas de quoi passer 90 mn
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Anne V. le 02 mars 2016 à 17:29

pas de quoi passer 90 mn Pennac se laisse aller à la facilité. Le manque de subtilité de l'ensemble, genre farce grossière, n'a pas beaucoup fait rire dans la salle hier soir, à part une petite dizaine de spectateurs. On s'est plutôt ennuyés, malgré la performance d'Olivier Saladin. On a fait beaucoup mieux sur le sujet

Démons

  • 29 avis
Théâtre du Rond-Point, Paris | du 09 septembre au 11 octobre 2015 | Durée : 1h40

CONTEMPORAIN, Tête d'affiche


démons
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Anne V. le 20 septembre 2015 à 11:04

démons spectacle tres surestimé par des critiques à vocation publicitaire L'ensemble est froid et impersonnel, on ne croit pas à ces relations sadiques et hystériques croisées entre les 2 couples, et le jeu désincarné et artificiel des acteurs nous laisse totalement en dehors