Les avis de JFR

Dairakudakan - La planète des insectes

  • 13 avis
Maison de la culture du Japon à Paris, Paris | du 11 au 20 juin 2015 | Durée : 1h40

MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur, Japonais


Dairakudakan - La planète des insectes
    1
    2
    3
    4
    5
Par

JFR le 13 juin 2015 à 15:33

Dairakudakan - La planète des insectes une splendeur un étonnement une densité beauté originalité émotions un incroyable ailleurs

Jean-Marc Luisada - Cinépiano mon amour

  • 1 avis
Maison de la culture du Japon à Paris, Paris | du 25 au 27 février 2015

MUSIQUE & DANSE, Ciné-concert


conforme conventionnel
    1
    2
    3
    4
    5
Par

JFR le 27 février 2015 à 11:36

conforme conventionnel jeu très "classique" conventionnel fade et aquatique

Le colonel oiseau

  • 1 avis
Ménilmontant, Paris | du 07 au 09 janvier 2015 | Durée : 1h30

CONTEMPORAIN


l'oiseau lourd
    1
    2
    3
    4
    5
Par

JFR le 10 janvier 2015 à 14:51

l'oiseau lourd laborieux primaire guérir les fous par la pratique militaire voilà qui rappelle des colonels et leurs aigles

La souricière

  • 3 avis
Petit Gymnase, Paris | du 01 novembre 2015 au 04 janvier 2016

CONTEMPORAIN


souris souris
    1
    2
    3
    4
    5
Par

JFR le 15 décembre 2014 à 14:41

souris souris spectacle très agréable on retrouve la Christie des livres acteurs bons costumes marrants désuets

Antigone

  • 11 avis
Comédie-Française - Salle Richelieu, Paris | du 26 septembre au 02 décembre 2014 | Durée : 1h45

CLASSIQUE, Coups de coeur


Antigone
    1
    2
    3
    4
    5
Par

JFR le 03 décembre 2014 à 13:16

Antigone tout est bien sauf le personnage Antigone mal fagoté soit on l'entend mal soit elle crie au lieu de hausser le ton mise en scène bonne autres personnages très bien cette antigone là nous aussi nous l'aurions condamnée

Trahisons

  • 15 avis
Vieux Colombier - Comédie Française, Paris | du 17 septembre au 26 octobre 2014 | Durée : 1h35

CONTEMPORAIN


trahi par les siens
    1
    2
    3
    4
    5
Par

JFR le 21 septembre 2014 à 14:16

trahi par les siens terne sans fond si Pinter était un génie il l'était sans bouillir en effet du boulevard aseptisé éternelle histoire de l'ami cocu sous des airs d'avoir l'air ils aimeraient avoir l'air et n'ont pas l'air du tout sans odeur sans saveur pour bourgeois moderne