Les avis de Dominique C.

La passe imaginaire

  • 9 avis
Théo Théâtre, Paris | du 07 février au 03 avril 2020 | Durée : 1h10

CONTEMPORAIN, Seul(e) en scène, Théâtre chorégraphié


La grâce...
    1
    2
    3
    4
    5
Par

Dominique C. le 11 décembre 2018 à 00:11

La grâce... L'an dernier déjà, j'avais découvert ce solo dansé et parlé d'Etcha Dvornik, sur le texte de Grisélidis Réal, que son ami Jean-Luc Hennig présente ainsi : "Voici les lettres intimes que j'ai reçues, en dix ans, d'une des femmes les plus rares que j'aie eu à connaître." Je viens de le revoir au théâtre de la "Croisée des chemins", avec plus d'émerveillement encore. La grâce qu'évoque Kleist dans "Sur le théâtre de marionnettes" tient ici à la nécessité de chaque geste, de chaque mot. Avec cette reprise, le spectacle s'est à la fois enrichi et épuré. Etcha nous susurre à l'oreille les mots de Grisélidis, mais elle peut aussi crier sa colère. Cela tient du rituel, quand les mouvements des mains, sinueux et expressifs, évoquent ceux des danseuses balinaises. Il y a des moments drôles et des moments bouleversants. Certains passages sont d'une crudité, d'une hardiesse folles, d'autres d'une mélancolique poésie : "J'écoute de la très belle musique de Mozart. C'est comme si je n'existais pas - plus rien d'ailleurs n'existe, n'a jamais existé, ni les femmes, ni les hommes, ni l'amour." Et pourtant, ce spectacle est un hymne aux femmes, à leur beauté, à leur générosité - un hymne à la vie, dont il faut "harponner l'échine". Ceci, je l'ajoute, je crois, mais c'est dans le texte et dans l'esprit du spectacle !