Les avis de BERNARD R.

Adieu Monsieur Haffmann

  • 107 avis
Théâtre de l'Œuvre, Paris | du 27 août au 14 novembre 2020 | Durée : 1h30

CONTEMPORAIN, Coups de coeur, Pièce historique, Molières 2018


sujet dramatique sur une histoire vaudevillesque
    1
    2
    3
    4
    5
Par

BERNARD R. le 18 janvier 2019 à 08:28

sujet dramatique sur une histoire vaudevillesque La premiere partie deconcerte un peu et heureusement rattrapée par la suite. Les acteurs sans etre géniaux sont plutot au point dans leurs rôle. uen bonne soirée au total.

La Machine de Turing

  • 80 avis
Théâtre Michel, Paris | du 04 octobre 2018 au 31 octobre 2020 | Durée : 1h25

CONTEMPORAIN, Coups de coeur, Biopic, Pièce historique, Molières 2019


une reussite
    1
    2
    3
    4
    5
Par

BERNARD R. le 17 janvier 2019 à 08:29

une reussite le sujet, le texte, les deux acteurs : un vrai plaisir

Edmond

  • 477 avis
Théâtre du Palais Royal, Paris | du 15 septembre 2016 au 30 décembre 2020 | Durée : 2 heures environ

CONTEMPORAIN, A ne pas manquer, Coups de coeur, Sélection En famille, Biopic, Pièce historique, Molières 2017


tres bien interprété et mise en scene  ultra dynamique
    1
    2
    3
    4
    5
Par

BERNARD R. le 16 janvier 2019 à 08:59

tres bien interprété et mise en scene ultra dynamique on ne sait pasdire si les applaudissement nourris et debouts s'adressent plus a Rostang, Cyrano ou Edmond. Quel est la vérité historique ? Peut importe, on ne s'ennuie pas une seconde. Le "prologue" commence 1/4 heure "devant que les chandelles"

Sand, Hugo, Balzac - 1830, Tout commence...

  • 5 avis
Essaïon, Paris | du 10 septembre 2018 au 12 mars 2019 | Durée : 1h15

CONTEMPORAIN, Biopic


le fond et la forme
    1
    2
    3
    4
    5
Par

BERNARD R. le 15 janvier 2019 à 09:21

le fond et la forme Sur la forme : excellents acteurs , tres bon texte, pas ennuyeux ni trop pedagogique. On passe un tres bon moment. Ce petit theatre etait bondé. Sur le fond politique qui se justifiait peut etre au XIXe siecle dans l'optique des ecrivains de l'epoque, c'est plus discutable vue l'actualité du XXIe