Vraiment doucement

1
2
3
4
5

Le Centquatre (104) , Paris

Du 16 au 17 avril 2021
Durée : 1h10 environ

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Hip-hop

,

Festival Séquence Danse Paris

Quelles stratégies développent les corps quand ils sont mis sous pression par les agressions quotidiennes ? Vraiment doucement tente de répondre à ces questions par l’expérience en propulsant dix danseurs et deux musiciens dans l’urgence. Les corps athlétiques et performants trouveront-t-ils les ressources nécessaires pour ralentir et s’apaiser ?
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 22,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les salles de spectacles appliquent les directives sanitaires (port du masque obligatoire et distanciation) et garantissent, le cas échéant, une sortie à 21h00 au plus tard. Votre billet vaut alors justificatif pour rejoindre votre domicile aux heures de couvre-feu.
 

Photos & vidéos

Vraiment doucement

Chorégraphie

Victor Quijada

Avec

Amara Barner

,

Jean Bui

,

Daniela Jezerinac

,

Sydney McManus

,

Dana Pajarillaga

,

Brontë Poiré-Prest

,

Jerimy Rivera

,

Zack Tang

,

Ryan Taylor

,

Paco Ziel

  • Echapper à la pression

Vraiment doucement s’intéresse aux mécanismes comportementaux, aux réflexes que l’on développe devant le constant flux de nuisances bombardées au quotidien. Si la plupart des humains portent un désir de calme et de résilience, comment faire son chemin vers une zone où le bruit et les agressions n’ont plus leur place ?

Capable de délicatesse, de finesse, de brutalité et de haute voltige, le chorégraphe de Rubberband s’attaque cette fois-ci à l’énergie que contient l’urgence, la révolte et la fuite. Vraiment doucement indique dès son titre l’horizon visé par le groupe athlétique qui ne cesse de mélanger les genres, du break au ballet en passant par la danse-théâtre. Avant de ralentir, cette tribu de dix danseurs et deux musiciens devra d’abord se perdre en plongeant tête la première dans les excès : la profusion enivrante de gestes, de sons et d’images. Quelles routes pourront-ils ensemble emprunter pour trouver la tranquillité ?

  • La presse

« Première oeuvre d’envergure du groupe RUBBERBAND, Vraiment doucement dresse avec intensité le portrait d’une société désorientée et menée à composer avec le chaos qu’elle génère. » Mélanie Carpentier, le Devoir

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Vraiment doucement

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment