Vous qui savez ce qu'est l'amour

Athénée Théâtre Louis-Jouvet , Paris

Du 23 avril au 06 mai 2020
Durée : 1h40

MUSIQUE & DANSE

,

A ne pas manquer

,

Coups de coeur

,

Musique classique

,

Théâtre musical

Après avoir « cassé la baraque » la saison dernière, Romie Estèvres retourne à l'Athénée avec son « one woman opera » autour des Noces de Figaro. Spectacle chanté et joué en italien et français.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 40 €,34,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Vous qui savez ce qu'est l'amour

De

Romie Esteves

,

Wolfgang Amadeus Mozart

Mise en scène

Benjamin Prins

Direction musicale

Nicolas Kruger

Avec

Romie Esteves

,

Jérémy Peret

Spectacle chanté et joué en italien et français.

Rencontre avec l'équipe artistique du spectacle à l'issue de la représentation du 28 avril.

  • One-woman opéra

L’Athénée est moins conservateur que certains semblent le croire : il y est tout à fait permis, et même encouragé, d’y casser la baraque. Et c’est bien ce que fit, la saison passée, Romie Estèves, dont le « one woman opera » reçut les louanges de la critique et les ovations d’un public debout. Que les malheureux d’avoir raté ça se consolent, que les spectateurs conquis reviennent : revoici la journée particulière d’une chanteuse, danseuse, bateleuse au tempérament débordant, qui nous fait vivre la folle journée des Noces de Figaro, avec un guitariste pour seul orchestre.

Dinguerie ? Et comment ! Et tant mieux ! En parlant, en chantant, en dansant, en jouant tous les personnages plus celui d’une chanteuse en coulisses, Romie Estèves compose son propre « schizopéra », personnel, puissant, poétique, tandis que Jérémy Peret passe de la guitare classique à la guitare électrique, « sans trahir l’écriture originale, y intégrant son esthétique, avec des emprunts aux musiques actuelles, pour créer une partition presque parallèle, faite d’errances et de variations sur les grands thèmes mozartiens. » Un one-woman opéra, où « les convenances, les maniérismes culturels, les travers du show business » sont passés à la question, où Mozart et Beaumarchais s’électrisent, et où il est encore temps de parler d’amour.

  • La presse

« Figaro, le comte, Chérubin, Susanna, la comtesse ? Romie prête à chacun son charme, transformant à loisir sa voix et son apparence. » Judith Chaine, Télérama sortir

« Mezzo-soprano, Romie Estèves présente seule Vous qui savez ce qu'est l'amour. Elle aurait pu se contenter de jouer Chérubin dans Les noces de Figaro mais c’est tout l’opéra de Mozart qu’elle a voulu interpréter ! Une réussite. » Transfuge Magazine

« Un ovni de théâtre musical promis à un bel avenir, en même temps que la révélation d'une actrice-chanteuse aux réels talents d'écriture. » Thierry Hillériteau, Le Figaroscope

« Mais pourquoi se contenter d’un seul air quand on peut chanter tout l’opéra ? Romie Estèves a conçu un étonnant spectacle où elle raconte de manière décoiffante Les noces de Figaro » Amber Vandenhoeck, Le Parisien

  • Note d'intention

One-Woman-Opera
Raconter et interpréter en 1h40 une des comédies les plus complexes de l'histoire, Les Noces de Figaro de Mozart ? Voici le pari fou que relève Romie Estèves à travers cette adaptation originale et personnelle.
Avec Benjamin Prins à la mise en scène, elle joue, à elle seule, tous les personnages de l’intrigue. Ils sont attachants dans leur quête obsessionnelle de l'amour. Elle tient tous les rôles féminins, mais aussi les rôles masculins avec une prédilection pour Chérubin, l'adolescent aux excès d'hormones, coincé depuis 1786 dans des situations rocambolesques. Chérubin ouvre la porte de l'univers féminin et nous guide vers ces femmes auxquelles Mozart livre dans les Noces une sublime déclaration d’amour.

Mozart à la guitare
Au plateau, le guitariste virtuose Jérémy Peret passe de la guitare classique à la guitare électrique. Il est l’orchestre au complet. Sans trahir l’écriture originale, il y intègre son esthétique personnelle, avec des emprunts aux musiques actuelles. Il crée une partition presque parallèle, faite d'errances et de variations sur les grands thèmes mozartiens, et si le choix de la guitare électrique est un moyen de faire le pont entre l'étrangeté, le classicisme de Mozart et le temps d'aujourd'hui, il interprète Les Noces en restant au coeur du style. Dans cette démarche, le public est invité à découvrir ou à redécouvrir la musique de Mozart, l'éclairant différemment pour mieux la comprendre.

Décor et vidéo
Ce spectacle autour des Noces de Figaro constitue un croisement de plusieurs niveaux de lecture et d'interprétation de la pièce de Mozart/Beaumarchais. Cela passe avant tout par le dispositif en tandem entre le plateau et la vidéo. Sur le plateau Chérubin est le maître de cérémonie. On est chez lui dans son entre sol, son entre deux. Il est présenté derrière un décor de théâtre, dans un univers de coulisse d'opéra, il y a là son menu mobilier, son canapé, ses quelques objets fétiches et puis ce musicien anachronique, ce guitariste qu'on dirait sorti de son imagination. Tous deux semblent " coincés là " entre la scène et l'ombre, entre l'action et l'observation, entre la contemplation et la création. Ils s'affairent à raconter et vivre la folle journée.

Dans les coulisses du monde de l'opéra
En plus de nous raconter l'intrigue en passant de la voix chantée à la voix parlée, de l’italien au français, d’un personnage à l’autre, Romie Estèves nous entraîne, à des courts moments, dans les coulisses du métier de chanteuse, elle questionne les convenances et les maniérismes culturels, les travers du show-business qui peuvent parfois éloigner les artistes du public et du merveilleux.

Une performance schizo-lyrique
Ce spectacle original de théâtre musical prend l'air d'une performance lyrico-frénétique, qui parle à la fois de folie humaine et de folie créatrice. Un spectacle enjoué et poétique qui dans la poursuite du récit de cette folle journée, accepte de s’y perdre un peu par moment, de s'égarer pour mieux laisser résonner un air, un mot, un accord, une phrase... Le public s’approprie joyeusement les Noces, accédant à l’intime, à l’universel, entre rires, émotion et folie.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Vous qui savez ce qu'est l'amour

3 Notes

3 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(2)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Marie L. (2 avis) 24 février 2019

Époustouflant
0
0
1
2
3
4
5
Par

Isabelle C. (1 avis) 21 février 2019

Une adaptation intelligente, habile, drôle ! Romie Estève est époustouflante et nous entraine d'un personnage à l'autre, tour à tour, avec talent ! Un très bon moment !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Isabelle G. (6 avis) 16 février 2019

Epoustouflant ! Courez-y vite, c'est drôle, vif, à la fois tendre et bien piqué. Un régal. Romie Estève joue tous les rôles, nous les décortique en voix off avec beaucoup de drôlerie et les chante avec un vrai talent d'artiste lyrique, ce qui ne gâche rien. Pour une fois, c'est une adaptation très réussie !
0
0

Spectacles consultés récemment