TURNING_Orlando’s version

1
2
3
4
5

Le Centquatre (104) , Paris

Du 24 au 27 mars 2021
Durée : 40 minutes environ

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Festival Séquence Danse Paris

Nouvelle création du très prospectif chorégraphe italien Alessandro Sciarroni, annoncée comme l’ultime déclinaison d’un projet de longue haleine autour de la rotation, TURNING_Orlando’s version s’inscrit résolument dans une dynamique d’expérimentation, entre tradition et modernité. Portée par cinq admirables interprètes, une pièce étincelante, à la forme ouverte au maximum.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Photos & vidéos

TURNING_Orlando’s version

Chorégraphie

Alessandro Sciarroni

Avec

Lucrezia Gabrielli

,

Sofia Magnani

,

Marissa Parzei

,

Roberta Racis

,

Francesco Saverio

  • La rotation

S’articulant sur le mouvement de la rotation, le projet TURNING – développé par Alessandro Sciarroni depuis 2013 – s’est déjà concrétisé sous plusieurs formes, solo ou pièces de groupe. Intitulé TURNING_Orlando’s version, ce nouvel opus est annoncé comme le dernier. Dans le prolongement de la version conçue avec le Ballet de l’Opéra de Lyon, il s’attache à faire tourner ensemble danse contemporaine et danse classique en s’appuyant en particulier sur les pointes.

« Nous utilisons des chaussons de pointes et des motifs du ballet classique de façon très expérimentale », précise Alessandro Sciarroni. Au rythme d’une captivante partition originale composée par les deux musiciens barcelonais Pere Jou et Aurora Bauzà, mêlant électronique, voix et sons traditionnels, les cinq admirables interprètes se déploient sur un plateau épuré et se lancent sans retenue dans une aventure à la forme jusqu’alors inconnue.

  • La presse

« Alessandro Sciarroni est un homme d’obsession. Ce qui le met en mouvement n’est jamais anodin, et toujours poussé très loin.(...) Alessandro Sciarroni a la particularité de creuser le geste, de le dépouiller de son trop-plein, d’en livrer une extraction extrêmement fouillée, précise et minutieuse. » Nathalie Yokel, La Terrasse

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : TURNING_Orlando’s version

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment