Récital - Pretty Yende et Les Frivolités parisiennes

1
2
3
4
5

Théâtre des Champs-Elysées , Paris

Le 29 novembre 2021
Durée : 1h10 + entracte

MUSIQUE & DANSE

,

Musique classique

,

Récital

Le charme et l’élégance de Pretty Yende pour un programme kaléidoscope.

Continuer la lecture

Spectacle complet

Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 12 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Récital - Pretty Yende et Les Frivolités parisiennes

Direction musicale

Lorenzo Passerini

Avec

Pretty Yende

  • Un programme kaléidoscope

Depuis son succès au Concours Operalia en 2011, Pretty Yende était pour sûr destinée à une carrière retentissante. La soprano sud-africaine s’est en effet rapidement imposée dans de grands rôles sur toutes les scènes internationales, mais surtout, elle n’a cessé d’émerveiller encore et encore le public grâce à son naturel désarmant, son élégance décomplexée, sans oublier l’éclat rayonnant de sa voix. Quelle intuition prometteuse de s’associer aux Frivolités Parisiennes, orchestre moderne et pétillant, pour un récital solo aux contours iridescents ! C’est une délicieuse palette stylistique que la chanteuse choisit d’explorer dans ce programme : elle interprètera tour à tour des airs de l’incontournable Rossini qui l’a fait connaître, des passages dramatiques inégalables de la plume de Donizetti, mais également deux pages parmi les plus marquantes de Gounod (dont le fameux « Air des bijoux » !), et des extraits de la magnifique musique sacrée de Mozart - un autre répertoire dans lequel elle excelle, comme elle l’avait si délicieusement montré ici-même en 2018.

  • Programme

Auber  Le Cheval de bronze, ouverture
Mozart  Exsultate, jubilate, motet K. 165
Thomas  Mignon, ouverture
Rossini  « Una voce poco fa », air extrait du Barbier de Séville
Hérold  Zampa, ou la fiancée de marbre, ouverture
Gounod  « Je veux vivre », air extrait de Roméo et Juliette / « Si j’osais seulement... Ah ! Je ris de me voir », récitatif et airs extraits de Faust
Saint-Saëns  La Princesse jaune, ouverture
Donizetti  « Regnava nel silenzio... Quando rapito in estasi », récitatif et airs extraits de Lucia di Lammermoor

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Récital - Pretty Yende et Les Frivolités parisiennes

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment