Où la chèvre est attachée, il faut qu'elle broute

1
2
3
4
5

Théâtre 13 - Bibliothèque , Paris

Du 10 au 20 mai 2022
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

,

Performance

Dix joueuses de foot et performeuses « coachées  » par Rébecca Chaillon, s’apprêtent à en découdre avec la scène. Leur but ? Questionner par le corps toutes les discriminations.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 14,50 € au lieu de 28,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 12 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Où la chèvre est attachée, il faut qu'elle broute

De

Rébecca Chaillon

,

Suzanne Péchenart

Mise en scène

Rébecca Chaillon

Avec

Juliette Agwali

,

Yearime Castel y Barragan

,

Rébecca Chaillon

,

Marie Fortuit

,

Maëva Husband

,

Audrey Le Bihan

,

Mélanie Martinez Llense

,

Elisa Monteil

,

Patricia Morejón

Dix joueuses de foot et performeuses « coachées  » par Rébecca Chaillon, s’apprêtent à en découdre avec la scène. Leur but ? Questionner par le corps toutes les discriminations.

Rébecca Chaillon voit la scène comme un lieu de défi. Ses spectacles vont droit à l’action, sans passer par le détour de la fiction théâtrale : ils zooment sur le point de friction entre intime et politique. « L’effort sportif peut-il être féminin ? » : la performance se déploie autour de cette interrogation, en tableaux successifs sur un plateau recouvert de terre. Des aspects peu reluisants du football apparaissent : le sexisme, l’intolérance homophobe, la violence raciste des hooligans… Il est aussi question de valeurs positives, en particulier la liberté de se réapproprier son corps.

Également auteure des textes, Rébecca Chaillon a été inspirée par l’équipe de football féministe et militante Les Dégommeuses, implantée en région parisienne. Non sans humour, elle exprime par le charnel une poésie crue et virulente, douce ou brutale. En nous déstabilisant, elle aiguillonne la pensée et alimente l’énergie de se battre contre la résignation.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Où la chèvre est attachée, il faut qu'elle broute

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment