On ne paie pas ! On ne paie pas !

1
2
3
4
5

Cartoucherie - Théâtre de la Tempête , Paris

Du 04 mars au 03 avril 2021
Durée : 2 heures

COMEDIE & BOULEVARD

,

Sélection Comédie

,

Comédie de moeurs

,

Société

D’abord écrite en 1974, sur fond de luttes ouvrières à Milan, cette satire politique a été réécrite en 2008 au moment de la crise des subprimes. À travers cette farce sociale, Dario Fo et Franca Rame se font les porte-parole des plus modestes en véritables « jongleurs du peuple ». Bernard Lévy s’empare de cette comédie à la mécanique burlesque irrésistible, digne de Chaplin ou de Keaton, pour donner toute sa portée jubilatoire à la farce.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Photos & vidéos

On ne paie pas ! On ne paie pas !

De

Dario Fo

,

Franca Rame

Adaptation

Toni Cecchinato

,

Nicole Colchat

Mise en scène

Bernard Lévy

Avec

Flore Babled

,

Eddie Chignara

,

Jules Garreau

,

Jean-Philippe Salério

,

Anne-Elodie Sorlin

Un titre slogan. Des femmes affamées et en colère devant la flambée des prix. Antonia, elle, refuse même de passer à la caisse du supermarché. Elle rafle tout ce qui passe, du millet pour canaris à la pâté pour chiens. Mais où cacher le butin ? La course poursuite s’engage alors avec les gendarmes.

D’abord écrite en 1974, sur fond de luttes ouvrières à Milan, cette satire politique a été réécrite en 2008 au moment de la crise des subprimes. À travers cette farce sociale, Dario Fo et Franca Rame se font les porte-parole des plus modestes en véritables « jongleurs du peuple ». Comment agir, individuellement ou collectivement ? Le débat est ouvert. Les femmes prennent le pouvoir. Les hommes doivent marcher droit.

Bernard Lévy s’empare de cette comédie à la mécanique burlesque irrésistible, digne de Chaplin ou de Keaton, pour donner toute sa portée jubilatoire à la farce. Une partition comique d’une redoutable précision pour des acteurs champions de la parodie et des quiproquos. L’humour et la déraison pour rétablir une sorte d’ordre dans le chaos, pour en finir avec l’imposture. Une satire acerbe et truculente de notre société de consommation, dans une pièce d’une actualité déconcertante !

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : On ne paie pas ! On ne paie pas !

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment