Olivia Ruiz - Bouches cousues

1
2
3
4
5

Bouffes du Nord , Paris

Du 06 au 07 novembre 1980

MUSIQUE & DANSE

,

Sélection Musique

,

Concert

L’actualité résonne chez Olivia Ruiz. Parce qu’elle y voit une répétition de l’histoire. Une répétition de l’histoire et des histoires qu’elle a lues et entendues. Des histoires qui ont emprisonné les siens, qui en emprisonnent d’autres aujourd’hui encore, comme si le passé ne nous faisait tirer aucune leçon de notre égocentrisme.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 07 novembre 1980

 

Olivia Ruiz - Bouches cousues

De

Olivia Ruiz

Mise en scène

Jérémie Lippmann

Avec

Vincent David

,

Mathieu Denis

,

David Hadjadj

,

Frank Marty

,

Olivia Ruiz

Olivia Ruiz est une artiste protéiforme. Nous l’avons (presque) tous découverte jeune femme débordante d’énergie scénique et malicieuse « femme chocolat ». Mais la môme Ruiz a grandi, et à chaque âge ses préoccupations.

Depuis cette année 2006 qui la couronne en tant qu’auteure-compositrice-interprète, elle n’a cessé de multiplier les moyens d’expression. Elle cherche. Elle expérimente. Elle explore. Elle apprend.

Elle tisse fil à fil son lien à son histoire : « Voilà ce qui me hante. Depuis toujours. L’héritage. Le muet, le silencieux, le pudique, le secret, le non-dit, le moche, le beau, l’évident, le flagrant, le généalogique, le génétique, l’historique, le géographique. L’héritage que l’on reçoit et celui que l’on offre, celui qu’on subit et celui qui nous forge, le vrai et le fantasmé, celui qui nous aide et celui qui nous pèse. » En 2016, elle concentre sur le thème de l’identité et de la migration le sujet de la tragédie musicale Volver, qu’elle co-écrit avec le chorégraphe Jean-Claude Gallotta. Sa performance est saluée par la critique : « C’est parce que dans ce projet tout est là. Une chose surtout : le mouvement. Je suis née du mouvement, c’est peut-être pour ça qu’il se doit chez moi d’être perpétuel et que le travail chorégraphique a servi ce besoin. Pour beaucoup de “produits” de l’exil, le mouvement devient un ancrage, faute de mieux ».

L’actualité résonne chez Olivia Ruiz. Parce qu’elle y voit une répétition de l’histoire. Une répétition de l’histoire et des histoires qu’elle a lues et entendues. Des histoires qui ont emprisonné les siens, qui en emprisonnent d’autres aujourd’hui encore, comme si le passé ne nous faisait tirer aucune leçon de notre égocentrisme.

« Je voudrais bien parfois être un super héros qui va réparer les âmes de tous ceux que j’aime, en essayant de comprendre, en brisant les tabous. Alors, en 2011, j’ai eu l’idée d’une sorte de réconciliation, en créant des retrouvailles virtuelles entre mes grands-parents, leur histoire et leur pays, ma terre d’origine. »

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Olivia Ruiz - Bouches cousues

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment