Non c'est pas ça

1
2
3
4
5

Le Centquatre (104) , Paris

Du 05 au 14 octobre 2017
Durée : 1h15

CONTEMPORAIN

,

Festival

,

Festival Impatience

Très librement inspirée de La Mouette, le Collectif Le Grand Cerf Bleu n’en fait ni une adaptation ni une réécriture. Plutôt une digression ou une variation autour des thèmes de l’œuvre, à partir desquels ils écrivent un nouvel objet fictionnel.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 14 octobre 2017

 

Photos & vidéos

Non c'est pas ça

Mise en scène

Laureline Le Bris-Cep

,

Gabriel Tur

,

Jean-Baptiste Tur

Avec

Coco Felgeirolles

,

Laureline Le Bris-Cep

,

Gabriel Tur

,

Jean-Baptiste Tur

  • Une joyeuse déconstruction formelle

« Figurez-vous que j’écris une pièce », écrivait Tchekhov en 1895, « que je ne finirai pas, là non plus, avant la mi-novembre... Une comédie, trois rôles de femmes, six d’hommes, quatre actes, un paysage (une vue sur un lac) ; beaucoup de conversations sur la littérature, peu d’action, cinq pouls d’amour... ». Très librement inspirée de La Mouette, le Collectif Le Grand Cerf Bleu n’en fait ni une adaptation ni une réécriture. Plutôt une digression ou une variation autour des thèmes de l’œuvre, à partir desquels ils écrivent un nouvel objet fictionnel. Impuissance, ratage, quête d’idéal. Manque d’existence, de perspectives, besoin d’une vie plus vraie : « non pas telle qu’elle est », dit Treplev à l’acte I, « ni telle qu’elle doit être, mais telle qu’elle se représente en rêve ».

Laureline Le Bris-Cep, Gabriel Tur, Jean-Baptiste Tur, tous trois comédiens et metteurs en scène au sein de leur collectif signent ensemble ce premier projet. Habitués à revisiter des textes classiques à partir d’une écriture de plateau, ils interrogent l’impuissance et l’inaccompli comme le terreau de notre monde contemporain. Non c'est pas ça !... est également composé d’extraits de textes d’Edouard Levé (Autoportrait et Suicide) et de compositions musicales jouées en direct au plateau.

Prix du Public au Festival Impatience 2016.

  • La presse

« Des mots, des cris et même des rires sur les béances et les abîmes de Tchékhov, c'est ce que réussit à merveille le collectif Le Grand Cerf bleu dans une adaptation décoiffante de La Mouette. » Fabienne Pascaud, Télérama

Avis du public : Non c'est pas ça

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment