Moi, Dian Fossey

Artistic Théâtre , Paris

Du 25 juillet au 26 août 2022
Durée : 1h10

CONTEMPORAIN

,

A ne pas manquer

,

Coups de coeur

,

Biopic

,

Seul(e) en scène

À la fois drôle et émouvant, ce biopic de l’éthologue est passionnant. Stéphanie Lanier, parfaite, sait nous entraîner dans la jungle du Rwanda, à la rencontre des gorilles. Un seule en scène poignant.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 16,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
La présentation du pass vaccinal est suspendue dans tous les endroits où il était exigé. Le port du masque n'est plus obligatoire mais recommandé.
 

Photos & vidéos

Moi, Dian Fossey

De

Pierre Tré-Hardy

Mise en scène

Gérard Vantaggioli

Avec

Stéphanie Lanier

  • La dernière nuit de Dian Fossey

Décembre 1985. Dans les brumes du Rwanda, la primatologue Dian Fossey est sauvagement assassinée. Le camp, qu’elle avait construit pour vivre en compagnie des derniers gorilles des montagnes et les étudier, est saccagé.

Son meurtre restera longtemps un mystère mais pas son œuvre : Gorilles dans la brume, récit de treize ans de contact avec ces animaux qu’on dit « sauvages » et qu’elle décrit comme « dignes, très sociables, doux », a connu un succès mondial et reste une référence.

Son observation et ses recherches ont contribué à l’adoption de cette loi qui reconnaît les animaux comme des « êtres vivants doués de sensibilité ». Dans Moi, Dian Fossey Pierre Tré-Hardy raconte sa dernière nuit, celle où tout bascule… ce vibrant plaidoyer, est aussi un moment de théâtre, intense, à la fois âpre et drôle, qui participe à un combat plus que jamais essentiel pour l’écologie et le respect de toutes les espèces.

  • La presse

« Alors que les photos de Dian Fossey, entourée de gorilles, ont marqué les esprits, sa vie continue de fasciner. Personnage immortalisé sur grand écran, en 1989, dans Gorilles dans la brume, son parcours l'est tout autant sur scène dans Moi, Dian Fossey. Un monologue passionnant sur la vie de celle qui fut l'une des premières primatologues femmes. » CNEWS

« Une plongée dans la tête d'une femme passionnée qui ne transigeait pas avec les exigences. » Télérama.fr

« C'est remarquablement interprété. La pièce est à la fois drôle et émouvante. Elle nous plonge dans l'univers africain jusqu'à cette nuit terrible et fatale où Dian Fossey est assassinée. On ne connaîtra jamais du reste le responsable de ce meurtre. » EUROPE 1

« Stéphanie Lanier a beaucoup de charme, de présence et de conviction. On la croit mûre pour un voyage au Congo ou au Rwanda. Elle sait aussi nous entraîner dans le récit. » Figaroscope

« Nous touchant dans chacune de ses phrases, Stéphanie Lanier, pieds nus, est une sublime et inoubliable Dian Fossey qui écrit avec force et non sans humour son parcours étonnnant. Un bijou théâtral bouleversant d'un humanisme rare, à ne vraiment pas rater. » Froggy's delight

« Cette actrice, Stéphanie Lanier, aime les paris difficiles, les marches sur un fil sans garde-fou, le goût de la précision secrète. Elle fait jaillir l'émotion sans la solliciter, cisèle toute phrase, donne sa vérité nuancée à chaque épisode de vie. Ce spectacle défend une cause mais c'est aussi un vrai moment de théâtre. » WebThéâtre

« C'est l'histoire d'un apprivoisement mutuel, d'une définitive passion, de retrouvailles bouleversantes. C'est surtout la découverte de ce qui constitue la vie dans la simplicité et un autre regard sur l'essentiel, dans l'évidence et la joie du dénuement. Stéphanie Lanier donne corps, voix, rires et larmes à cette figure d'une humanité en osmose avec les primates qui lui en font prendre conscience. » Spectacles Sélection

  • Note d'intention

Et nous voici chez Dian Fossey, avec Dian elle-même, tel que l’a voulu l’auteur. Dans sa dernière nuit peuplée d’ombres vastes, de bruits, de cris familiers, de fureur aussi, la voici couchée à terre, touchée fatalement, la voici debout. La musique de son coeur bat dans ses tempes, c’est l’Afrique au bout de sa respiration.

« Je me souviens » dit-elle. Dian resurgit de son agonie, pour nous dire sa force encore, son sentier taillé dans sa vie de brousse, sa fragilité, son combat.

Nous nous retrouvons devant l’improbable, devant le mystère de sa vie déjà enfuie, devant ce temps suspendu, où plus rien n’est réel, où plus rien n’est palpable, où même au théâtre il faut sans cesse reconstruire la réalité de toutes pièces et la casser en mille morceaux pour percevoir l’once de vérité. Ici nous allons dans les vestiges de la cabane de Dian Fossey, instants épars, objets éparpillés, eux aussi suspendus, objets primordiaux de la vie de Dian, désordre immobile, comme dans ce temps arrêté de l’ultime souffle de vie, souvenirs à peine voilés par les brumes de l’Afrique noire où le « fantôme » de Dian, dans ce conte fantastique, nous tend la main.

Gérard Vantaggioli

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Moi, Dian Fossey

9 Notes

9 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(7)

Très bon


(2)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Danielle D. (1 avis) 29 juillet 2022

Diane Fossey Excellente pièce, excellente interprétation de la comédienne, beaucoup d'émotion, un vent de liberté, de passion traverse ce texte. Je conseille très vivement d'aller voir cette pièce pleine d'amour. 😊 Danielle
1
0
1
2
3
4
5
Par

ClaraB (8 avis) 28 juillet 2022

Très bon moment de théâtre Mise en scène minimaliste qui laisse toute la place au talent de Stéphanie Lanier. Je recommande !
1
0
1
2
3
4
5
Par

Picoudamour (87 avis) 18 juillet 2022

Une merveille J'ai vu ce bijou quatre fois et je n'ai rien oublié ni des émotions qui furent les miennes et qui perdurent encore ni de l'interprétation extraordinaire de Stéphanie Lanier qui fut une Dian par de la la vie, par de la la mort et bien au-delà de son personnage. Le petit digit m'a arraché les larmes et la vie de cette femme réhabilite une belle âme dotée d'une intelligence de coeur hors du commun. Je reverrai toujours Dian, les pieds nus dans la jungle, ....J'ai des frissons qui me parcourent tout le corps en repensant à ce seul(e) en scène.Un bijou d'intelligence et j'ai hâte de voir comment cette pièce a évolué ou plus éxactement comment elle a su conserver toute sa puissance, toute sa beauté...Foncez, moi mon rendez vous est pris!Il est des spectacles qui vous marquent et celui ci est imprimé dans ma mémoire .Les mots sont en effet inaptes à donner le ressenti émotionnel que je garde en moi.
1
0
1
2
3
4
5
Par

FLORENCE H. (1 avis) 11 décembre 2018

Splendide interprétation et très belle présence sur scène, magnifique hommage à Diane Fossey, à sa découverte puis à son combat pour la connaissance et la défense des forces de la vie des gorilles dans les montagnes des Virunga.
1
0
1
2
3
4
5
Par

Christine B. (1 avis) 27 novembre 2018

Magique Une très belle interprétation de ce personnage étonnant qu'est Dian Fossey, qui nous emporte avec un rien jusqu'au fond de cette forêt et de cette vie, de ces vies. Hier soir, dans un théâtre à Paris, il n'y avait qu'une femme sur la scène... Mais moi, à côté d'elle, j'ai vu des gorilles.
1
0
1
2
3
4
5
Par

Jean Marie B. (3 avis) 05 février 2018

Courrez voir ce spectacle interprété par une comédienne exceptionnelle! Ayant vécu au Rwanda, je connais cette chaîne de volcans des Virunga, l’atmosphere qui y est décrite par la comédienne correspond parfaitement à la réalité, mille bravos pour cette belle performance!! Un bel hommage à Diane Fossey et son combat, et un bel hymne à cette nature sauvage et envoûtante des Virunga!
1
0
1
2
3
4
5
Par

Kurt J. (1 avis) 20 janvier 2018

Très beau texte très bien interprété par une seule actrice qui nous a transportés en Afrique alternant bonheur et souffrance.
1
0
1
2
3
4
5
Par

brigitte P (21 avis) 11 août 2022

Texte remarquable par son humanité et son intelligence. Comédienne extraordinaire. Sobriété de la mise en scène qui accompagne cette performance. Bravo!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Aurélie J. (1 avis) 08 août 2022

Sublime hommage J'ai adoré cette pièce, pendant 1h15 en compagnie de Dian Fossey et des gorilles sur les hauts plateaux du Rwanda. Bluffée par le talent de Stéphanie Lanier. Merci pour ce superbe moment de theatre
0
0

Spectacles consultés récemment