Michel-Ange et les fesses de Dieu

Théâtre 14 , Paris

Du 09 janvier au 24 février 2018

CONTEMPORAIN

,

Biopic

,

Pièce historique

La pièce retrace la confrontation entre deux hommes que tout oppose, un pape, il Terribile, véritable souverain séculier englué dans des luttes de pouvoir et un artiste intemporel qui ne veut créer que pour rendre grâce à la main de Dieu. Un duel tragi-comique qui va offrir au monde l’un des chefs-d’œuvre de l’histoire de l’Art.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 24 février 2018

 

Photos & vidéos

Michel-Ange et les fesses de Dieu

De

Jean-Philippe Noel

Mise en scène

Jean-Paul Bordes

Avec

Jean-Paul Bordes

,

Jean-Paul Comart

,

François Siener

  • La confrontation entre deux hommes que tout oppose

« Et les fesses de Dieu ! On ne voit qu’elles ! Roses, joufflues, dodues ! On les voit tellement que les gens n’oseront même pas les regarder ! »

Le tonitruant pape Jules II est sûr d’une seule chose. Ni les guerres qu’il mène l’épée à la main, ni les intrigues politiciennes ne le feront passer à la postérité. En 1508, il ordonne à l’atrabilaire Michel-Ange de réaliser une fresque représentant les douze apôtres sur la voûte de la chapelle Sixtine.

« Douze apôtres ! ? Et pourquoi pas une vierge de quarante mètres de long ! » Le peintre, qui se veut avant tout sculpteur, se lance, seul, dans un projet fou. Sur 800 mètres carrés, il choisit d’illustrer la Genèse, neuf tableaux depuis la Création jusqu’à la Chute de l’homme.

La pièce retrace la confrontation entre deux hommes que tout oppose, un pape, il Terribile, véritable souverain séculier englué dans des luttes de pouvoir et un artiste intemporel qui ne veut créer que pour rendre grâce à la main de Dieu. Un duel tragi-comique qui va offrir au monde l’un des chefs-d’œuvre de l’histoire de l’Art.

« L’histoire de la pièce Michel-Ange et les fesses de Dieu commence dans le bureau de la rédactrice en chef des Cahiers de Science et Vie où je collabore en tant que journaliste. Isabelle Bourdial réfléchit au sommaire de son prochain numéro sur les pouvoirs du Vatican. La conversation tourne autour de l’utilisation de l’art comme enjeu politique. Pour illustrer ce thème, le choix d’un article sur la création de la voûte de la chapelle Sixtine et des relations tendues entre le pape Jules II et l’artiste Michel-Ange m’est confié. Auteur de dramatiques historiques pour France-Inter, je propose à Patrick Liegibel, producteur de l’émission Au fil de l’Histoire La Sixtine, le pape et le sculpteur, avec dans le rôle de l’artiste Jean-Paul Bordes. Et c’est lors d’une dramatique consacrée à « Monet – Clemenceau. Une amitié aux couleurs de l’automne » que se fait la rencontre avec mon futur pape, François Siener qui alors tient le rôle de Monet. (Et quel Monet !) A l’occasion du festival Mises en Capsules du Ciné 13 Théâtre, une première version de 30 minutes de Michel-Ange et les fesses de Dieu est écrite. Mise-en-scène par Jean-Paul Bordes, Jean-Paul Comart nous rejoint pour tenir le rôle de Mattéo. L’accueil du public et de quelques professionnels nous poussent à continuer ensemble l’aventure. Et voici qu’Emmanuel Dechartre nous propose de venir au Théâtre 14 ! la pièce a été créée en avant-première à L’Atrium de Chaville en novembre dernier. Qu’ils en soient tous profondément remerciés. »

Jean-Philippe Noël

  • Note de l'auteur

En choisissant de s’emparer de personnages historiques pour en faire les héros d’une pièce, en posant les premiers mots qui seront ceux du dialogue, je n’ai d’autre intention que celle de partager une découverte, un enthousiasme, une curiosité. J’ai toujours pensé qu’un article de presse était une porte que l’on ouvre à ses lecteurs, la plupart se contente de regarder à l’intérieur, d’autres pénètrent dans la pièce. Qu’il s’agisse de presse, d’édition et de théâtre, mon intention reste la même, juste pousser une porte sur quelque chose qui m’a touché, ému, bouleversé ou que j’ai simplement aimé. Il en est ainsi pour Jules II et Michel-Ange et surtout pour leur démesure. Au fur et à mesure que les dialogues se forgent, les intentions se précisent. L’intérêt vient de l’opposition entre l’engagement strictement séculier de Jules II, empêtré dans des luttes de pouvoir, et de l’intemporalité de Michel-Ange qui n’accorde que peu de crédit aux rapports humains, se moque de toute forme de reconnaissance et ne veut créer que pour rendre grâce à la Main divine.

Les deux personnages ont cependant besoin l’un de l’autre. L’artiste, parce que le mécénat pontifical est non seulement le plus prestigieux, le plus protecteur mais aussi le plus rémunérateur ; le pape, car il sait que son seul pontificat, quelles que soient les batailles gagnées, ne suffira pas à inscrire son nom dans l’Histoire et qu’il croit profondément à la pérennité de l’art et au génie de Michel-Ange. La rénovation de la voûte lui permet d’acheter sa part d’Éternité.

C’est également un affrontement physique entre un être souffreteux voire hypocondriaque et un robuste guerrier.

L’impossibilité pour Michel-Ange de se faire seconder, l’apparition de salpêtre sur les fresques, les colères du pape… La trame de la pièce suit les grands moments de la création historique, mais le récit prend toutes les libertés nécessaires à la dramaturgie.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Michel-Ange et les fesses de Dieu

6 Notes

6 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(2)

Très bon


(4)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Sylvie G. (1 avis) 21 février 2018

Une fresque portée très haut ! ... au propre et au figuré... Prochaine étape : aller voir de ses propres yeux le plafond de la Chapelle Sixtine.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Laurent R. (1 avis) 08 février 2018

Joli travail d'acteur Les 3 acteurs portent le sujet de façon charismatique, passé un très agréable moment. A vivement conseiller!
0
0
1
2
3
4
5
Par

PierreO (8 avis) 31 janvier 2018

Michel Ange et les fesses de Dieu Original, bien enlevé, une belle soirée.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Flora L. (1 avis) 17 janvier 2018

Une pièce bien construite, de superbes acteurs et une belle histoire à découvrir
0
0
1
2
3
4
5
Par

Eva B. (1 avis) 12 janvier 2018

Michel Ange et les fesses de dieu Instructif et drôle
0
0
1
2
3
4
5
Par

Philippe B. (1 avis) 14 novembre 2017

Un duel historique magistral magnifiquement interprété par des acteurs de grand talent. À voir absolument
0
0

Spectacles consultés récemment