Michaël Hirsch - Je pionce donc je suis

Lucernaire , Paris

Du 26 septembre 2019 au 19 janvier 2020
Durée : 1h15

HUMOUR & CAFE THEATRE

,

One (wo)man show

Après avoir conquis plus de 50 000 spectateurs avec Pourquoi ?, Michaël Hirsch revient avec un nouveau spectacle... sur le sommeil et les rêves.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 20 € au lieu de 31,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Michaël Hirsch - Je pionce donc je suis

De

Ivan Calbérac

,

Michael Hirsch

Mise en scène

Clotilde Daniault

Avec

Michael Hirsch

  • L'homme descend du songe

Découvrez l’incroyable destin d’Isidore Beaupieu. Avec un nom pareil, il était plutôt appelé à passer son temps sous la couette qu’à changer le monde… la vie en a décidé autrement, il a fait les deux ! C’est l’histoire d’un monde où tout s’accélère, mais où l’urgent ne fait pas le bonheur, où on aimerait parfois mettre sa vie entre charentaises. C’est l’histoire d’un monde où l’on a oublié que l’Homme descend du songe. Incarnant tour à tour plus de vingt personnages, Michaël Hirsch, nous entraîne dans une aventure singulière, remplie d’humour et de poésie, pour nous faire rêver les yeux grands ouverts.

  • La presse

« C'est drôle et absolument délicieux. Excellent ! » France 2

« Tout en humour et en poésie, un virtuose ! » Télérama TT

« On rit, on cogite... Un éloge des rêves ! » Elle

« Un spectacle qui fait du bien. On adore ! » Canal +

  • Note d'intention des auteurs

« Il y a ceux qui regardent le monde tel qu’il est et se disent pourquoi ? Et il y a ceux qui regardent le monde tel qu’il pourrait être et se disent pourquoi pas ? ».

Cette citation de George Bernard Shaw illustre particulièrement bien notre parcours. Après le premier spectacle, Pourquoi ? qui a posé les bases d’un univers singulier, fait d’humour malicieux, d’absurde, et d’un travail sur la langue française souvent qualifié de jubilatoire, l’élan pour ce second spectacle a été d’aller encore plus loin, en se donnant le droit de rêver les yeux ouverts, et d’aborder un sujet rarement traité, celui du sommeil… Cette chose qui nous est à la fois si proche et si inconnue. Notre envie a aussi été de nous libérer de la forme des sketchs pour raconter une histoire, celle d’Isidore Beaupieu, ce jeune cadre dynamique englué dans un monde aliénant et dont l’endormissement impromptu pendant son travail va totalement changer le cours de son existence. C’est donc à une sorte de conte auquel nous invitons les spectateurs, en prolongeant l’humour, l’absurde, et les jeux de mots qui ont fait le succès du premier spectacle, mais cette fois-ci au service d’une dramaturgie, avec tous les ressorts, les rebondissements, les conflits que ça sous entend. Vibrant plaidoyer pour le sommeil dans un monde qui devient de plus en plus insomniaque, c’est un spectacle qui, nous l’espérons, gardera tous ses spectateurs en éveil.

Michaël Hirsch et Ivan Calbérac

  • Note d'intention de la metteuse en scène

Seul en scène, Michaël Hirsch interprète 20 personnages, évolue dans l’intimité de chacun d’eux, les fait se croiser, se parler, passe de l’un à l’autre avec précision pour raconter l’histoire d’Isidore Beaupieu dont la vie va basculer pour cause d’endormissement inattendu.

3 espaces distincts :
Un grand mur blanc recouvert d’oreillers, un tapis blanc jonché d’oreillers qui symbolisent le lieu de vie privée d’Isidore, son intimité. Autour de cet espace se jouent : la rue, le métro, un parc, un bureau... C’est sa vie publique. Ce grand mur laisse des possibilités d’ouvertures, de passages entre ces deux espaces pour en crée un 3ème : chez les Sapionces. La ligne sonore et la création lumière plante les lieux, les ambiances, et font corps avec l’acteur en véritable partenaire de jeu. Choix d’un habit noir pour plus de neutralité. Quelques accessoires apparaîtront au fil des scènes. La réalité quotidienne cotoie le conte et le rêve pour parler du sommeil et du repos considéré comme une ressource rare.

Clotilde Daniault

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Michaël Hirsch - Je pionce donc je suis

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Herrenschmidt C. (1 avis) 01 décembre 2019

un spectacle de rêve ou on ne s'endort pas ! Bravo pour ce one man show très sympa de Michael Hirsch, truffé de jeux de mots et avec une énergie qui ne nous endort pas, malgré un thème essentiel de notre vie : le sommeil. Humour et fantaisie sont au RDV. j'ai beaucoup aimé !
1
0

Spectacles consultés récemment