Letzlove – Portrait(s) Foucault

1
2
3
4
5

Les plateaux sauvages , Paris

Le 27 septembre 2019
Durée : 1h20

CONTEMPORAIN

,

Biopic

,

Coups de coeur

,

Festival de(s)illusions

Entretiens entre un inconnu de vingt ans, Thierry Voeltzel, et le célèbre philosophe, Michel Foucault, qui avait gardé l’anonymat. Au cours de la conversation qui se noue entre eux, sont abordées les mutations existentielles de la jeunesse dans son rapport avec la sexualité, les drogues, la famille, le travail, la religion, la musique, les lectures… et la révolution.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 27 septembre 2019

 

Photos & vidéos

Letzlove – Portrait(s) Foucault

De

Michel Foucault

,

Thierry Voeltzel

Adaptation

Pierre Maillet

Mise en scène

Pierre Maillet

Avec

Pierre Maillet

,

Maurin Olles

A partir de 15 ans.

  • Le jeune homme et le philosophe

Été 1975. Un jeune homme fait du stop sur l’autoroute en direction de Caen. Le conducteur qui s’arrête a un look inhabituel : un homme chauve, avec des lunettes cerclées d’acier, un polo ras du cou et une curiosité constante pour son jeune passager. Ils échangent leurs coordonnées avant de se dire au revoir…

Trois ans plus tard paraîtra un livre d’entretiens entre cet inconnu de vingt ans, Thierry Voeltzel, et ce célèbre philosophe, Michel Foucault, qui avait alors tenu à garder l’anonymat. Au cours de la conversation qui se noue entre eux, sont abordées les mutations existentielles de la jeunesse dans son rapport avec la sexualité, les drogues, la famille, le travail, la religion, la musique, les lectures… et la révolution. Quarante ans après, l’intérêt de ce document réside autant dans les expériences vécues de Thierry que dans le portrait en creux de son interviewer.

D'après Vingt ans et après de Michel Foucault et Thierry Voeltzel (éd. Verticales, 2013).

  • La presse

« Letzlove-Portraits(s) Foucault est à la fois le récit d’un parcours individuel, le portrait d’une génération et, en creux, celui de l’intervieweur. (...) Témoignage d’une période révolue et d’une société en transformation, ce spectacle émouvant et nécessaire pose des questions infiniment actuelles sur la révolution, la liberté, les luttes intimes et politiques. » Sophie Joubert, L'Humanité, 9 janvier 2017

« Et c’est lui qui s’avance sur le plateau quasi nu, avec l’évidence de la jeunesse, de la beauté et d’une façon d’être au monde magnifique, tel que le joue l’acteur Maurin Olles, qui est la révélation de ce spectacle. Tout est incarné dans le spectacle de Pierre Maillet (...). C’est fou à quel point ces entretiens sont pleins de tous les débats d’une époque en mouvement, à leur manière concrète et sans prétention. Et c’est fou à quel point (...) ce spectacle, qui évite l’écueil de la nostalgie (...) entre en résonance avec ce que nous vivons aujourd’hui. » Fabienne Darge, Le Monde, 13 janvier 2017

« De ces entretiens, le metteur en scène Pierre Maillet tire à son tour une pièce brillante et passionnante (...) Avec une économie de moyens saisissante et pertinente, Pierre Maillet parvient à recréer avec la plus grande des bienveillances, toute la temporalité et l’humanité de ces échanges emprunts de respect autant que d’érotisme. » Alban Orsini, culturopoing, 15 janvier 2017

« Il en ressort un document joyeux et particulièrement intéressant. Maurin Olles, le jeune homme, est remarquable de justesse, de simplicité, de fluidité. Pierre Maillet ne cherche pas à imiter le philosophe. Il lui donne de l'humour, de la rondeur. On se régale. » Sylviane Bernard-Gresh, Télérama TT

  • Note d'intention

L’idée première de ce projet était de rendre palpable, physique et vivante l’impression directe qu’ont provoqué chez moi la lecture de ces entretiens. Mettre en avant la rencontre, et surtout le jeune homme. En faire le portrait à l’aide d’une chaise, d’un projecteur diapos et de deux micros. Utiliser les outils de tout conférencier, professeur, ou rencontre publique quelconque (du moins en 1975) pour mettre l’intime en lumière avec la même franchise et la même décontraction que son interlocuteur il y a quarante ans.

Au-delà de la simple mise en lumière, les diapositives sont utilisées également comme repères historiques (et poétiques) pour nous resituer dans les différents événements qui jalonnent ses points de vue.

Nous sommes donc 2, comme dans le livre.

En lumière le jeune Thierry, un garçon d’aujourd’hui et surtout du même âge. Etant très lié à l’Ecole de la Comédie de Saint-Etienne, (je suis le parrain de la promotion 27 qui sortira en 2017) j’ai proposé à l’un des élèves sortants, Maurin Olles, de l’incarner. Quant à moi je me charge des questions. Mais pour déjouer l’interview classique et surtout respecter le souci d’anonymat initial de Foucault afin de mettre en avant le jeune homme et pas lui, je ne suis pas « physiquement » sur le plateau. J’interviens de la régie, en tout cas avec le public entre nous.

L’idée de cette forme, très autonome et très simple permet au spectacle de circuler le plus possible. Il s’adresse d’évidence au public étudiant à l’université, comme un cours ou une conférence particulière, mais pas seulement. Il peut se jouer aussi dans les librairies, bibliothèques, divers lieux culturels et sociaux, mais aussi bien sûr au théâtre, dans les décors des spectacles qui jouent au même moment, pourquoi pas...

La circulation presqu’interventionniste de cette parole intime et libertaire fait écho à beaucoup de thématiques importantes à faire circuler aujourd’hui justement. Il ne s’agit pas non plus de tomber dans l’apologie ou la critique d’une époque révolue, mais plutôt continuer de poser simplement par le biais d’une attention particulière à la jeunesse et au dialogue inter générationnel, la question de la liberté et de l’engagement.

Pierre Maillet

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Letzlove – Portrait(s) Foucault

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment