Le soulier de satin

1
2
3
4
5

Opéra Bastille , Paris

Du 29 mai au 26 juin 2021
Durée : 6h50 avec 2 entractes

MUSIQUE & DANSE

,

Sélection Musique

,

Opéra

Le Soulier de satin est une immense parabole faisant alterner le sublime, le comique et l'inquiétant, déployée dans une époque – le Siècle d'Or espagnol – où l'humanité fait l'expérience d'une première «  mondialisation ». Ce nouvel opéra est la troisième des créations mondiales commandées par l’Opéra national de Paris composant le cycle sur la littérature française. Et il est mis en scène par Stanislas Nordey.
Continuer la lecture

Places en vente prochainement

Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Le soulier de satin

De

Marc-André Dalbavie

,

Raphaèle Fleury

Mise en scène

Stanislas Nordey

Direction musicale

Marc-André Dalbavie

Avec

Yann Beuron

,

Jean-Sébastien Bou

,

Nicolas Cavallier

,

Max Emanuel Cencic

,

Julien Dran

,

Eve-Maud Hubeaux

,

Eric Huchet

,

Marc Labonnette

,

Luca Pisaroni

,

Camille Poul

,

Vannina Santoni

,

Béatrice Uria-Monzon

« Le sujet du Soulier de satin, c’est celui de la légende chinoise des deux amants stellaires qui, chaque année, après de longues pérégrinations arrivent à s’affronter, sans jamais pouvoir se rejoindre, d’un côté et de l’autre de la voie lactée », résumait Paul Claudel. La pièce, dont le pouvoir d’attraction ne s’est jamais démenti, occupe une place à part dans le répertoire théâtral du XXe siècle : écrite entre 1919 et 1924, elle fut créée par Jean-Louis Barrault en 1943 dans une version abrégée et dut attendre Antoine Vitez pour être jouée dans son entier : le spectacle donné dans la cour du Palais des papes en 1987 durait plus de dix heures et marqua toute une génération de spectateurs, parmi lesquels Marc-André Dalbavie.

Sous-titré Le pire n’est pas toujours sûr, Le Soulier de satin est une immense parabole faisant alterner le sublime, le comique et l'inquiétant, déployée dans une époque – le Siècle d'Or espagnol – où l'humanité fait l'expérience d'une première « mondialisation ». Confrontant désir passionné du bonheur individuel, injonction de l’impératif extérieur et aspiration à l'universel, l’œuvre installe le spectateur entre hypnose et allégresse pendant plusieurs heures. Ce nouvel opéra est la troisième des créations mondiales commandées par l’Opéra national de Paris composant le cycle sur la littérature française.

D'après Paul Claudel
Décors : Emmanuel Clolus
Costumes : Raoul Fernandez
Lumières : Philippe Berthomé
Dramaturgie : Raphaèle Fleury
Orchestre de l’Opéra national de Paris

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le soulier de satin

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment