Le roman de Monsieur Molière

1
2
3
4
5
  • 4 commentairess
Théâtre de Saint-Maur, Saint-Maur-des-Fossés
Le 18 janvier 2019
Durée : 1h10 environ

Avis du public

1
2
3
4
5
Par

18 décembre 2017 à 10:30

Excellent abattage des 2 comédiens. Un texte intelligent qui rend hommage à Molière et Boulgakov. Les intermèdes musicaux sont sont de qualités.
Une vie de chien
1
2
3
4
5
Par

20 novembre 2017 à 23:10

Une vie de chien C'est un spectacle très bien fait, bien monté, très bien joué, et juste, sans doute : c'est bien à cela qu'a dû ressembler la vie de Molière . Mais Dieu que c'est triste, sombre ! J'ai vu beaucoup d'enfants dans la salle, et je crains qu'ils n'aient été déçus, comme la jeune fille de douze ans qui m'accompagnait : ils aiment Molière parce qu'il les fait rire : ils n'ont pas eu beaucoup d'occasion de rire pendant cette heure
Un bon moment
1
2
3
4
5
Par

05 octobre 2017 à 08:46

Un bon moment Vu à Avignon cet été , un très bon spectacle que je recommande. Laissez-vous envouter et vous serez au XVII parcourant avec Molière les routes de France et les rues de Paris.
Rencontre de deux insoumis.....
1
2
3
4
5
Par

22 octobre 2016 à 10:35

Rencontre de deux insoumis..... Boulgakov/Molière.......Ils sont tous les deux épris de liberté de penser,de prétendre au droit d'écrire librement sur les travers humains , de vivre aussi leur liberté avec passion quitte,hélas, à en souffrir et c'est pour cela que sur scène ils se retrouvent en reflet . Et si ce texte du " Roman de Monsieur Molière" a été censuré tout comme certaines pièces de Molière en son temps aujourd'hui tous ces textes puissants et lucides vivent enfin sur nos scènes d'aujourd'hui pour notre plus grande satisfaction .Un grand coup de chapeau à Ronan Riviere et Michaël Cohen pour leur charme et puissance artistique c'est du Molière ressuscité avec l'âme de Boulgakov . Mais le spectacle serait bien moins beau et profond sans cette envoûtante musique de Lully habitant la salle grâce à Olivier Mazal au Piano .......Et tout est magique . Oui, un temps fort à vivre au Lucernaire . (Alain CLERO)