Le petit coiffeur

1
2
3
4
5

Théâtre Rive Gauche , Paris

Du 08 octobre au 16 décembre 2020
Durée : 1h20

CONTEMPORAIN

,

Sélection Evénement

,

Pièce historique

,

Comédie dramatique

Août 1944 : Chartres vient tout juste d’être libérée de l’Occupation allemande. Dans la famille Giraud, on est coiffeur de père en fils, et c'est donc Pierre qui a dû reprendre le salon-hommes de son père, mort dans un camp de travail. Marie, sa mère, héroïne de la Résistance française, s'occupe du salon-femmes, mais se charge également de rabattre quelques clientes vers son fils, pour se prêter à une activité tout à fait particulière…
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 19 € au lieu de 31,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
L'accès en salle pourra être opposé à toute personne refusant de se conformer aux règles en vigueur.
 

Le petit coiffeur

Mise en scène

Jean-Philippe Daguerre

Avec

Félix Beauperin

,

Arnaud Dupont

,

Brigitte Faure

,

Romain Lagarde

,

Charlotte Matzneff

  • Coiffeur de père en fils

Août 1944 : Chartres vient tout juste d’être libérée de l’Occupation allemande.

Dans la famille Giraud, on est coiffeur de père en fils, et c'est donc Pierre qui a dû reprendre le salon-hommes de son père, mort dans un camp de travail un an plus tôt. Marie, sa mère, héroïne de la Résistance française, s'occupe quant à elle du salon-femmes, mais se charge également de rabattre quelques clientes vers son fils, pour se prêter à une activité tout à fait particulière…

Tout est dans l'ordre des choses, jusqu'à ce que Lise entre dans leur vie.

Par l'auteur et le metteur en scène de Adieu Monsieur Haffmann (4 Molières 2018 dont Meilleur Spectacle de Théâtre Privé et Meilleur Auteur Francophone Vivant) et de La famille Ortiz, élue Meilleure Pièce de l'Année 2019 par le jury des Etoiles du quotidien Le Parisien.

  • Note de l'auteur et le metteur en scène

J’ai eu envie d’écrire cette pièce à partir du moment où j’ai découvert « La tondue de Chartres », célèbre photo du non moins célèbre photographe Robert Capa, représentant une femme tondue à la Libération dans une rue de Chartres, portant son bébé de trois mois dans les bras. Elle est conspuée par une foule d’hommes, de femmes… et d’enfants.

J’ai donc imaginé l’histoire romanesque du petit coiffeur qui a dû malgré lui tondre cette femme.

A cette occasion, je lui ai créé une famille et une histoire d’amour permettant de relater la vie des hommes et surtout des femmes dans cette période trouble, en essayant de ne pas tomber dans tous les pièges démagogiques qui guettent sans cesse la route de l’auteur qui se risque à arpenter un sujet comme celui-là.

Pour cela, j’ai cherché, avant et malgré tout, à trouver un angle poétique à cette terrible histoire dans laquelle s’invitent parfois des sourires voire des rires, même si pourtant ce sont les larmes et le sang qui coulent le plus le souvent.

Jean-Philippe Daguerre

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le petit coiffeur

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment