Le bonheur (n'est pas toujours drôle)

1
2
3
4
5

Le Monfort théâtre , Paris

Du 14 au 23 janvier 2021
Durée : 3h30 avec entracte

CONTEMPORAIN

,

Comédie de moeurs

Après avoir mis en scène la quasi intégralité des pièces de Fassbinder, Pierre Maillet s’attaque à son oeuvre cinématographique, véritable «  comédie humaine » et hommage aux laissés pour compte trop souvent marginalisés par une société de plus en plus égocentrique et déshumanisée.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Le bonheur (n'est pas toujours drôle)

De

Rainer-Werner Fassbinder

Adaptation

Pierre Maillet

Mise en scène

Pierre Maillet

Avec

Arthur Amard

,

Valentin Clerc

,

Alicia Devidal

,

Luca Fiorello

,

Pierre Maillet

,

Marilù Marini

,

Thomas Nicolle

,

Simon Terrenoire

,

Elsa Verdon

,

Rachid Zanouda

  • Véritable « comédie humaine » et hommage aux laissés pour compte

Pierre Maillet, comédien et metteur en scène, rend hommage à R. W. Fassbinder en adaptant au théâtre trois de ses films qui l’ont particulièrement inspiré : Le droit du plus fort, Tous les autres s’appellent Ali, Maman Küsters s’en va au ciel.

L’occasion d’interroger au plateau cette citation de Fassbinder : « Je fais des films comme si je faisais du théâtre et je mets en scène au théâtre comme si je réalisais des films. » Les trois scénarios, qui se succèdent, sont rassemblés dans un dispositif scénographique et narratif qui révèle leur projet commun : mettre à jour les préjugés qui minent la société.

Après avoir mis en scène la quasi intégralité des pièces de Fassbinder, Pierre Maillet s’attaque à son oeuvre cinématographique, véritable « comédie humaine » et hommage aux laissés pour compte trop souvent marginalisés par une société de plus en plus égocentrique et déshumanisée.

  • La presse

« Une invitation à explorer les recoins les plus subtils de l’oeuvre de Fassbinder. (…) Pierre Maillet assume et porte haut une certaine idée de la théâtralité. La jeunesse, la vitalité et la justesse de son équipe d’acteurs et d’actrices n’ont d’égales que la maitrise, la profondeur et la folie du jeu de Marilu Marini, toujours plus exceptionnelle, qui jette un pont de sens et d’émotions ente Maman Küsters et la Emmi d’Ali. » Hervé Pons, Les Inrockuptibles

« La distribution est excellente… L’interprétation éblouissante… Le maître du mélodrame allemand aurait sans nul doute apprécié. » Ouest-France

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le bonheur (n'est pas toujours drôle)

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment