Le Dragon

Nanterre - Amandiers , Nanterre

Du 15 au 25 mars 2023
Durée : 2h40

CONTEMPORAIN

,

Sélection Contemporain

,

Russe

Thomas Jolly s'empare du récit écrit en 1943 par Evgueni Schwartz, auteur russe dont l’œuvre censurée par le régime soviétique en place dénonce les totalitarismes. 

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 33,50 €,16,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Le port du masque n'est plus obligatoire mais recommandé.
 

Photos & vidéos

Le Dragon

De

Evguéni Schwartz

,

Clément Mirguet

Mise en scène

Thomas Jolly

Avec

Damien Avice

,

Bruno Bayeux

,

Moustafa Benaïbout

,

Clémence Boissé

,

Gilles Chabrier

,

Pierre Delmotte

,

Hiba El Aflahi

,

Damien Gabriac

,

Katja Krüger

,

Pier Lamandé

,

Damien Marquet

,

Théo Salemkour

,

Clémence Solignac

,

Ophélie Trichard

  • Une féerie mordante

Une petite ville est gouvernée par un despotique dragon à trois têtes qui exige que lui soit données plusieurs têtes de bétails par jour et une jeune vierge chaque année. Une jeune fille est sur le point de lui être jetée en pâture quand arrive Lancelot, chevalier professionnel. Ainsi démarre le récit écrit en 1943 par Evgueni Schwartz, auteur russe dont l’œuvre censurée par le régime soviétique en place dénonce les totalitarismes.

Thomas Jolly s’empare de cette féerie mordante dont la truculence se révèle à la mesure de l’intrépide inventivité du metteur en scène, familier de projets audacieux de tous formats et doté d’un brillant sens du plateau. La compagnie-laboratoire La Piccola Familia incarne un théâtre ultra vivant ancré dans la cité : l’aventure héroïque d’un jeune justicier idéaliste éveillera-t-elle le désir de vivre ensemble en mutuelle indulgence ?

  • Evgueni Schwartz

Evgueni Schwartz, auteur, dramaturge russe, écrit Le Dragon en 1943, pièce aussitôt interdite par Staline dès sa première représentation en 1944. C’est un conte fantastique où la noirceur le dispute à l’ironie mordante, un drame d’où surgissent des créatures médiévales dans une ville sans nom, quelque part aux confins d’un pays imaginaire. On connaît peu ou mal Evgueni Schwartz, même si Antoine Vitez, Pierre Debauche ou Christophe Rauck avaient monté Le Dragon. La puissance de cette pièce réside dans la dialectique qu’elle déploie.

Ce dragon, incarnation du totalitarisme, la plupart des habitants s’en accommodent. La monstruosité n’est pas le fait d’un seul mais bien de toute une société. Aussi spectaculaire soit-elle, la monstruosité est répartie, diffusée dans un corps social, une société entière. Et quel danger représente une société entière qui « sort de l’humanité » ? Ce que sous-entend Evgueni Schwartz, c’est que le peuple peut avoir son destin entre ses mains. Pour Thomas Jolly, « cette figure du monstre, qui hante de nombreuses pièces de théâtre, me fascine car elle interroge profondément : quand sort-on de l’humanité ? Quand cesse-t-on d’être humain ? »

  • La presse

« La bête immonde et ses trois têtes débarquent à Paris à La Villette, puis à Lille. Le metteur en scène surdoué porte à incandescence le drame fantastique d'Evgueni Schwartz, qui dénonce le totalitarisme. Un spectacle plein d'énergie, d'humour et d'images folles, terrifiant d'actualité. » Les Echos

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le Dragon

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Régis L. (5 avis) 17 avril 2022

Beau spectacle, excellente mise en scène de Thomas Jolly. Parfaite métaphore de ce qu'il se passe en Ukraine et de nos lâchetés.. Le texte d'Evguéni Shwartz n'a rien perdu de sa puissance aujourd'hui.
0
0

Spectacles consultés récemment