La Chanson de Roland

1
2
3
4
5

Théâtre du Châtelet , Paris

Du 31 octobre au 01 novembre 2020

MUSIQUE & DANSE

,

En langue étrangère

,

Pièce historique

,

Musique du monde

,

Traditionnel

Ce spectacle repose sur une nouvelle traduction d'un texte du XIe siècle intitulé La Chanson de Roland. Il s'inscrit dans la continuité du projet de Wael Shawky Cabaret Crusades, une trilogie cinématographique traitant de l'histoire des croisades, mais d'un point de vue arabe. En arabe surtitré français.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 43,50 €

Prix tous frais inclus


Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Photos & vidéos

La Chanson de Roland

Mise en scène

Wael Shawky

En arabe surtitré français.

« Ce spectacle repose sur une nouvelle traduction d'un texte du XIe siècle intitulé La Chanson de Roland. Il s'inscrit dans la continuité de mon projet Cabaret Crusades, une trilogie cinématographique traitant de l'histoire des croisades, mais d'un point de vue arabe. Dans deux de ces films, j'ai déjà utilisé des extraits de La Chanson de Roland, un texte très célèbre à l'époque des croisades – bien sûr, pour sa célébration d'un héros européen en s'adressant à Charlemagne et à son neveu Roland.

Mais j'ai réalisé qu'il n'y avait aucune référence au point de vue arabe. Nous l’ajoutons en faisant chanter le texte dans une traduction en arabe par des musiciens de Bahreïn et de Sharjah, qui représentent un très ancien patrimoine culturel de cette région.

La scénographie est basée sur des cartes miniatures raffinées d'Alep, Bagdad, Istanbul, peintes au XVIe siècle. Je m'intéresse aux relations entre l'Ouest et la région arabe, à la fois historiques et actuelles. L’époque des croisades, il y a mille ans, est liée à notre histoire contemporaine, à partir des années 1930 avec la découverte du pétrole en Arabie saoudite et a conduit à une nouvelle relation entre la région du Golfe et l’Ouest avec les compagnies de pétrole américaines et britanniques. Les musiciens de Bahreïn et des Émirats arabes unis avec lesquels je travaille maintenant représentent également un lien entre ces époques notamment avec l’art du Fidjeri, cette musique des pêcheurs de perles arabes où l’on retrouve des mélodies traditionnelles : Haddadi, Adsani ou Bahari, qui ont clairement des racines africaines, ce qui les relient également à l'histoire arabe de l'esclavage. »

Wael Shawky

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La Chanson de Roland

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment