La Banquette

1
2
3
4
5

Théâtre du Rond-Point , Paris

Du 28 avril au 24 mai 2020

CONTEMPORAIN

,

Comédie de moeurs

,

Tête d'affiche

,

Thriller

Duo entre un psychanaliste et sa patiente, au fil des échanges, la rencontre les bouleverse tous les deux. Leurs secrets explosent dans un thriller avec transfert de colères et d’amours. Nicolas Briancon met en scène Clémence Thioly dans sa propre pièce aux côtés de François Berléand.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 34,50 €,31,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

La Banquette

De

Clémence Thioly

Mise en scène

Nicolas Briançon

Avec

François Berléand

,

Clémence Thioly

Dehors, la pluie tape contre les carreaux. Dedans, un fauteuil de vieux cuir et une méridienne. Le psychanalyste, professionnel de l’hypnose, finit en cachette une tablette de chocolat. Léa, sa patiente, l’a choisi en feuilletant les pages jaunes de l’annuaire. C’est ce qu’elle prétend. Tous les jeudis, à seize heures, la jeune femme blessée, artiste peintre qui ne peint plus, s’allonge dans le cabinet de l’homme un peu éteint, vieux coeur cassé. Au fil des échanges, cruels ou tendres, la rencontre va les bouleverser tous les deux. Les silences ne dissimuleront plus longtemps les secrets dans ce thriller nerveux, avec transfert de colères et d’amours.

Comédienne, Clémence Thioly a joué devant les caméras de Guillaume Gallienne, Patrice Leconte, Zabou Breitman ou Bertrand Blier. À trente ans, elle compose La Banquette, duel truculent, miné comme la vie d’émotions contraires. Au coeur du suspens, comme une bombe, une énigme reste à élucider. Comédien, metteur en scène, ancien directeur artistique du Festival d’Anjou, Nicolas Briançon accumule les succès et les nominations aux Molières, spectacles généreux, grandes formes ou drames intimistes. Après Irma la douce, La Nuit des rois, Voyages avec ma tante, Hard ou Le Canard à l’orange, il dirige l’autrice elle-même et François Berléand, complice de longue date du Rond-Point, dans une partition parsemée de pièges et de fauxsemblants. D’un choc des mondes, les vérités finissent toujours par surgir.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La Banquette

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment