L'augmentation

1
2
3
4
5

Théâtre 14 , Paris

Du 24 au 28 novembre 2020
Durée : 1 heure

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

L'Augmentation ou « comment, quelles que soient les conditions sanitaires, psychologiques, climatiques, économiques ou autres, mettre le maximum de chances de son côté en demandant à votre chef de service un réajustement de votre salaire ? » est le troisième volet de la trilogie Entreprise actuellement en tournée.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les recommandations sanitaires d’accueil du public sont appliquées strictement : masques pour chaque spectateur, gel hydro-alcoolique à disposition à l’entrée et sortie des salles, espaces d’accueil aménagés pour respecter la distanciation physique, aérations des espaces.
Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

L'augmentation

De

Georges Perec

Mise en scène

Anne-Laure Liégeois

Avec

Olivier Dutilloy

,

Anne Girouard

  • La folle agitation vaine et comique de deux employés de bureau

L'Augmentation ou « comment, quelles que soient les conditions sanitaires, psychologiques, climatiques, économiques ou autres, mettre le maximum de chances de son côté en demandant à votre chef de service un réajustement de votre salaire ? » est le troisième volet de la trilogie Entreprise actuellement en tournée.

« Pour obtenir une augmentation (de salaire), il y a un chemin à parcourir. Long couloir percé de trous. Il faut que : la secrétaire du chef de service soit là, qu'elle soit de bonne humeur, que le chef de service soit là ; qu'il entende quand on frappe, qu'il dise d'entrer, que proposant ou non un siège, il écoute, qu'il se laisse convaincre, qu'il concède l'augmentation. Du moins qu'il en parle à son chef de service.

Le texte L’Augmentation de Georges Perec est publié aux éditions Hachette Littérature.

Plaisir infini de la langue. Perec joue avec les mots, avec les rythmes. De mademoiselle Yolande à madame Yolande, et l'auteur nous a déjà fait vieillir de dix ans. Langage de joueur malicieux.

Un homme et une femme – comme à la Création, sauf que ce n'est pas le paradis terrestre – collègues de bureau, solidaires parfois, adversaires parfois. Endossant tour à tour le rôle du patron sourd ou compatissant, tortionnaire moral absent, le rôle de l’employé remonté-abattu, vainqueur de quelques instants, vaincu de longue date. Finalement miséreux misérable. Entre cafard de la Métamorphose kafkaïenne et têtard du Brazil Gilliaméen, répétant inlassablement les mêmes gestes. Les mêmes mots. Homme et femme gris. De la couleur de la pâte à modeler quand on a mélangé toutes les couleurs. Magma opaque et terne. Mais encore chaud. Ils fondent au rythme de leur déception. »

  • Extrait de presse

 " Remarquablement étayée par la troupe d'Anne-Laure Liégeois, L'Augmentation reste une pièce unique dans l'univers théâtral. " Hervé Colin - La République du Centre - octobre 2007

 " Des comiques, ce n'est rien de le dire, poussant haut et fort l'art de la dérision, le sens du grotesque et l'appétit du ridicule. " Fabienne Arvers - Les Inrockuptibles - avril 2007

 " Alors on rit, on compatit, on réfléchit. Ces personnages de pâte à modeler qui s'effondrent et se redressent nous ressemblent un peu. " Claire Striffling - La Montagne - mars 2007

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : L'augmentation

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment