L'absence de père

Théâtre 71 , Malakoff

Du 12 au 14 octobre 2022
Durée : 2h15

CONTEMPORAIN

,

CLASSIQUE

,

Russe

Lorraine de Sagazan et la compagnie La Brèche s’emparent ici de Platonov (ou L’Absence de Père), pièce de jeunesse démesurée et inachevée, commencée en 1878 par Anton Tchekhov. À partir de 14 ans.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 31,50 €,22,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Le port du masque n'est plus obligatoire mais recommandé.
 

L'absence de père

De

Anton Tchekhov

Adaptation

Lorraine de Sagazan

,

Guillaume Poix

Mise en scène

Lorraine de Sagazan

Avec

Lucrèce Carmignac

,

Romain Cottard

,

Charlie Fabert

,

Antonin Meyer-Esquerré

,

Chloé Oliveres

,

Mathieu Perotto

,

Benjamin Tholozan

,

Roxanne Roux

À partir de 14 ans.

  • Une pièce de jeunesse démesurée

Anna, veuve endettée, retrouve ses amis de jeunesse le temps d’un dîner. Ce qui devait être un simple moment de fête vire au bilan existentiel.

Face aux frustrations, regrets et déceptions semés par le temps, les personnages imaginés par Anton Tchekhov basculent progressivement dans la remise en question de leur vie, des voies empruntées et de celles qu’ils ont préféré éviter. Fidèle à l’œuvre originale et à l’épreuve critique qu’elle requiert de ses protagonistes, Lorraine de Sagazan impose dans le même temps l’ancrage contemporain de ces jeunes trentenaires tiraillés entre la responsabilité individuelle et le poids des conditionnements sociaux. Sur scène, les aveux de doute portés par les personnages se confondent avec ceux des acteurs bien réels, dans une approche presque documentaire. Et la fiction d’hier rejoint la complexité du monde d’aujourd’hui.

Après Démons (Lars Noren) et Une maison de Poupée (Henrik Ibsen), L’Absence de père est le troisième volet d’ « un cycle abordant des textes fondateurs en poussant les limites du cadre de représentation et en se faisant les interprètes de notre époque ». Lorraine de Sagazan et la compagnie La Brèche s’emparent ici de Platonov (ou L’Absence de Père), pièce de jeunesse démesurée et inachevée, commencée en 1878 par Anton Tchekhov. Il a alors dix-huit ans. Esprit critique, Platonov se livre à toutes sortes de provocations ; ruiné, devenu instituteur et marié plutôt par ennui, il incarne la révolte contre l’enlisement, le conformisme, la pesanteur des pères.

De quoi avons-nous hérité et sur quels mensonges vivons-nous ? Sur fond de fracture sociale, la pièce visionnaire de Tchekhov résonne profondément. Elle devient, pour Lorraine de Sagazan, « un moyen de réfléchir collectivement aux âges de la vie et à ce concept un peu flou de génération. Celle qui est la nôtre. »

  • La presse

« Du grand art » Télérama sortir TT

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : L'absence de père

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(1)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

François L. (10 avis) 14 mai 2022

Catastrophique Je vais au théâtre plus de cent fois par an. Il s'agit là pour moi du pire spectacle de la saison, pénible et sans intérêt. Le clou est, à la fin, le comédien qui demande à un spectateur de lui faire un câlin ! Je n'ai pas supporté, je suis sorti, avec pour seul regret de ne pas l'avoir fait plus tôt. C'est long et chiant. PS pour ceux qui voudraient partir avant la fin : la disposition quadrifrontale fait que vous ne pouvez pas vous échapper sans croiser les comédiens qui sont dans le couloir qui sert de coulisses.
0
0

Spectacles consultés récemment