Kirina

1
2
3
4
5

Parc de la Villette - Grande Halle , Paris

Du 13 au 14 juin 2019
Durée : 1h30

MUSIQUE & DANSE

,

Danse africaine

,

Danse contemporaine

,

Grand spectacle

,

Musique du monde

,

Sélection Evénement

Serge Aimé Coulibaly et Rokia Traoré réunissent danseurs, chanteuses, musiciens, narrateur et figurants pour réinterpréter les mythes mandingues. Un hommage aux épopées vertigineuses que des hommes ont entrepris.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 16,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Kirina

De

Rokia Traoré

Chorégraphie

Serge Aimé Coulibaly

Avec

Marion Alzieu

,

Giulia Cenni

,

Marie Virginie Dembelé

,

Ida Faho

,

Saidou Ilboudo

,

Mohamed Kanté

,

Aly Keita

,

Youssouf Keita

,

Jean-Robert Koudogbo

,

Yohann Le Ferrand

,

Antonia Naouele

,

Adonis Nébié

,

Ali "Doueslik" Ouédraogo

,

Daisy Philips

,

Issa Sanou

,

Sayouba Sigué

,

Ahmed Soura

,

Naba Aminata Traoré

  • Epopée mandingues

Serge Aimé Coulibaly explore ici un thème qui lui est cher : celui d’un peuple en marche. Les grands mouvements de population, quels que soient les époques, les pays, les continents, font résonner des peurs et des déterminations, des passés et des avenirs, des transformations.

Le chorégraphe belgo-burkinabé, en collaboration avec la compositrice malienne Rokia Traoré, réunit neuf danseurs, deux chanteuses, cinq musiciens, un narrateur et une vingtaine de figurants. Ensemble, ils réinterprètent les mythes mandingues, ceux que savants et griots racontent en Afrique de l’Ouest depuis des générations, aussi structurants là-bas que l’iconographie chrétienne ou la musique de Bach peuvent l’être ici. Un hommage aux épopées vertigineuses que de tous temps des hommes ont entrepris.

Sur un livret de Felwine Sarr, avec la musique de Rokia Traoré, Serge Aimé Coulibaly déplie un vocabulaire dansé basé sur la violence intérieure et la fragilité.

Kirina s’inspire d’un fait historique fondateur du Mali au XIIIe siècle. Après la bataille de Kirina, l’empereur visionnaire Soundjata Keita écrit la première constitution de l’humanité qui a été classée au patrimoine culturel de l’Unesco.

  • La presse

« Une ouverture sur la Méditerranée et l’Afrique avec la création du premier opéra 100 % africain. » France Inter

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Kirina

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment