Kanata - Épisode I - La Controverse

1
2
3
4
5
  • 125 commentairess
Cartoucherie - Théâtre du Soleil, Paris
Du 15 décembre 2018 au 31 mars 2019
Durée : 2h15 environ

Avis du public

Kanata
1
2
3
4
5
Par

23 février 2019 à 18:12

Kanata Magnifique mise-en-scène et scénographie, les 2h30 sont passées très vite. Les sujets abordés passionnants et tellement actuels. Merci beaucoup ! Je suis sortie très émue.
Kanata - Épisode 1 - La Controverse
1
2
3
4
5
Par

18 février 2019 à 21:14

Kanata - Épisode 1 - La Controverse Une troupe d'une trentaine d'artistes très professionnelle sans que l'on ne remarque particulièrement une performance individuelle mais chaque acteur jouant avec une grande justesse dans une scénographie impréssionante et très bien huilée. Une direction impeccable pour une histoire émouvante et très clairement racontée qui fait réfléchir...bref du grand théâtre !
Fascinant
1
2
3
4
5
Par

18 février 2019 à 13:15

Fascinant Nous avons été fascinés par le rendu de cette pièce, captivés par l'histoire, et les dialogues de temps en temps en anglais ne nous a pas du tout perturbé. Nous étions plongés dans l'histoire. Le travail réalisé par toute la troupe est vraiment époustouflant.
kanata
1
2
3
4
5
Par

18 février 2019 à 09:07

kanata Un travail théâtral très efficace dans la mise en scène et les effets visuels. Sur le fond une épopée forte , poétique et instructive. une vrais réussite
kanata
1
2
3
4
5
Par

18 février 2019 à 08:56

kanata la cartoucherie ne m'a jamais décue
Un regard sombre et magnifique
1
2
3
4
5
Par

17 février 2019 à 20:44

Un regard sombre et magnifique Pourquoi cette impression de malaise au sortir de Kanata ? Est-ce la vue des junkies en train de se piquer dans une salle de shoot ? Est-ce la scène de meurtre d'une jeune prostituée toxicomane par un vieux fermier blanc éleveur de porcs ? "Le fermier blanc millionnaire" tueur de porcs, porc lui-même... Le sordide frôle l'obscène. Vulgaire cliché qui rompt la promesse d'ouverture de la pièce de les ridiculiser comme cet européen venu sélectionner des tableaux au musée des beaux-arts du Canada pour une exposition en Europe. La vulgarité est drôle parfois comme celle de cet acteur français déchu donnant des leçons à un jeune acteur français venu s'installer au Canada. Pourtant la beauté est là : instant de grâce lors d'une séance de tai-chi dans un parc à Vancouver, onirique lors d'une balade en canoë dans la forêt. Pas d'unité dans cette pièce faite de tableaux mais un leitmotiv : la drogue, trait d'union entre les personnages ? dont le mal-être semble un héritage profond de la société canadienne, celui des autochtones, des travailleurs chinois du début du siècle, jusqu'à celui des travailleurs sociaux d'aujourd'hui démunis, ou des jeunes migrants français aux rêves d'Amérique déchus. Un message d'espoir : l'art comme porte-parole des "invisibles". On devine le propos militant de Lepage/ Minouchkine en réponse à la polémique qui a entouré la pièce. Un regard sombre, porté par une mise en scène exceptionnelle et des acteurs magnifiques co-créateurs de la pièce.
Kanata
1
2
3
4
5
Par

17 février 2019 à 11:32

Kanata Des grands moments de grâce, et des moments ennuyeux. Trop longs. Mise en scène magnifique. Le thème est traité avec subtilité. La Cartoucherie endroit extrèmement chaleureux.Merci Ariane.
Kanata
1
2
3
4
5
Par

17 février 2019 à 08:18

Kanata un moment magique, à consommer et à recommander sans modération
Kanata
1
2
3
4
5
Par

13 février 2019 à 18:25

Kanata Tableaux magnifiquesont quil en disent plus que les mots
1
2
3
4
5
Par

07 février 2019 à 17:57

Très belles images par scène avec une exploitation très ingénieuse des éléments scénographiques et des vidéos comme d'habitude avec R.Lepage, Maître incontesté en la matière. Texte dramaturgique bien mené par de très bons comédiens Bref une beau spectacle