Italbanais

1
2
3
4
5

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois , Paris

Du 03 au 06 décembre 2020
Durée : 1h15

CONTEMPORAIN

,

Pièce historique

,

Seul(e) en scène

,

Société

Italien ou albanais ? Aucun des deux ou les deux à la fois ? A partir de faits réels, une variation pleine d’humour et d’émotion sur ces êtres ballottés d’un pays à l’autre, d’une culture à l’autre.
Continuer la lecture

Spectacle suspendu

Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Italbanais

De

Saverio La Ruina

Mise en scène

Christian Fregnet

Avec

Emile Salvador

À la fin de la seconde guerre mondiale, des milliers de soldats et de civils italiens se retrouvent prisonniers en Albanie. Nombre d’entre eux – des hommes, pour la plupart – sont condamnés pour activité subversive mais sont rapatriés en Italie. Leurs femmes et leurs enfants, en revanche, sont retenus en Albanie et internés dans des camps de prisonniers où ils resteront plus de quarante ans, oubliés de tous. Le protagoniste est un de ces oubliés. Né dans le camp, il voue un culte à son père et sa patrie qu’il n’a connu ni l’un ni l’autre. À la chute du régime, en 1991, il part à la recherche de ce père mythifié avec le temps et découvre une Italie différente de celle qu’il s’était imaginée. Mais, si en Albanie lui et ses pairs était considérés comme des Italiens, en Italie ils sont perçus comme des Albanais…

Plus qu’un monologue psychologique, c’est un récit. Le récit d’une vie.

Le récit de toutes ces vies ballottées d’un pays à l’autre , d’un monde à l’autre, d’une culture à l’autre.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Italbanais

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment