Granma. Les trombones de la Havane

1
2
3
4
5

Théâtre de la Commune , Aubervilliers

Du 04 au 08 décembre 2019
Durée : 2 heures

CONTEMPORAIN

,

En langue étrangère

,

Festival d'Automne à Paris

,

Sélection Evénement

,

Théâtre d'ailleurs

Granma est le nom d’un navire. Celui qui transporta, du Mexique jusqu’à Cuba, près d’une centaine de révolutionnaires, dont Che Guevara Avec la complicité du « Laboratorio Escenico Experimental Social », Stefan Kaegi, du collectif allemand Rimini Protokoll, interroge l’héritage et le devenir de cette histoire extraordinaire. Spectacle en espagnol surtitré.
Continuer la lecture

Spectacle complet

 

Photos & vidéos

Granma. Les trombones de la Havane

De

Stefan Kaegi

Mise en scène

Stefan Kaegi

Avec

Milagro Alvarez Leliebre

,

Daniel Cruces-Pérez

,

Christian Paneque Moreda

,

Diana Sainz Mena

Spectacle en espagnol surtitré.

  • Granma, symbole de la révolution

Granma est le nom d’un navire. Celui qui transporta, du Mexique jusqu’à Cuba, près d’une centaine de révolutionnaires, dont Che Guevara et Fidel Castro. Aujourd’hui, il est un emblème de la révolution cubaine. Mais au-delà des symboles : que reste-il des idéaux et de l’espoir sans précédent qu’elle insuffla sur l’île et dans le monde entier ? Que peut-on apprendre de Cuba, ici et maintenant, pour notre avenir ? Avec la complicité du « Laboratorio Escenico Experimental Social », Stefan Kaegi, du collectif allemand Rimini Protokoll, interroge l’héritage et le devenir de cette histoire extraordinaire.

Le collectif Rimini, l’un des grands inventeurs du renouveau du théâtre documentaire, met en scène ce qu’il appelle des « experts du quotidien ». Ici, ce sont quatre petits-enfants d’anciens révolutionnaires qui furent activement engagés dans la lutte. Grâce à Daniel, Milagro, Christián et Diana, l’expérience – souvent héroïque, parfois déceptive – de leurs grands-parents nous questionne : jusqu’où pouvons-nous nous identifier aux récits des visions cubaines ?

Délaissant l’image monumentale de la révolution et son exposition muséale, nous découvrons un foyer de contradictions toujours vivace et peut-être aussi une source d’inspiration. Car à Cuba, rien ne se perd, tout ressurgit sous de nouvelles formes. En relatant les vies passées de l’ancienne génération, n’est-ce pas d’ailleurs leurs propres vies que ces quatre jeunes gens rejouent ?

  • La presse

« La beauté du spectacle réside en ce que l’histoire de Cuba est aperçue à travers mille détails subjectifs, qui montrent tout autant la vie aujourd’hui dans l’île que les trouées de la mémoire, et comment des histoires subjectives se transmettent et sautent une génération. […] Pour une fois, aucune leçon toute faite n’est à retenir de la pièce foisonnante - et pourtant dépourvue d’effets ou d’esbroufe. » Anne Diatkine, Libération

« Ni cours d’histoire, ni leçon de morale, Granma. Les trombones de La Havane prend la mesure des combats passés, tout en portant un regard lucide et souvent ironique sur les utopies bafouées. » La Croix

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Granma. Les trombones de la Havane

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment