Franco Fagioli : Récital Haendel

1
2
3
4
5

Opéra Royal de Versailles , Versailles

Le 20 janvier 2018

MUSIQUE & DANSE

,

Musique classique

,

Récital

,

Sélection Musique

,

Tête d'affiche

Pour affronter des airs taillés à la mesure de ces véritables phénomènes vocaux, il faut un chanteur d'exception et c'est peu dire que Franco Fagioli se montre à leur hauteur. Aigu éblouissant et grave percutant, voix opulente et tempérament dramatique insigne, le contre-ténor argentin confirme qu'il est un artiste à part. Autour de lui, les virtuoses fameux de Il Pomo d'Oro se montrent dignes de leur soliste, avec une beauté de son, une discipline d'ensemble et un engagement devenu proverbiaux.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 93 €

Prix tous frais inclus


 

Photos & vidéos

Franco Fagioli : Récital Haendel

De

Georg Friedrich Haendel

Avec

Franco Fagioli

On doit au grand Gioachino Rossini l'invention d'une expression qui allait connaître un succès considérable. Mais quand l'auteur de Tancredi, La Cenerentola ou du Barbier de Séville parlait de belcanto, il se référait non pas aux chanteurs de son époque, mais aux grands castrats du XVIIIème siècle : Rossini évoquait avec nostalgie un âge d'or du chant, incomparable selon lui, éteint suite à l'interdiction par Napoléon de la castration au début du XIXème siècle. Le plus grand des castrats fut évidemment Farinelli, mais le légendaire chanteur avait trois prétendants à peine moins géniaux : Francesco Bernardi dit Il Senesino, Giovani Carestini et Gateano Caffarelli, trois véritables monstres sacrés idolâtrés par les foules.

Et ce fut Georg Friedrich Haendel qui composa pour eux les airs les plus célèbres, airs qui, trois siècles plus tard, mettent encore à genoux les auditoires contemporains. À Londres, Haendel confia au chant galbé du Senesino des rôles inoubliables : le rôle-titre de Giulio Cesare in Egitto ou encore le rôle de Bertarido dans Rodelinda. Pour celui que beaucoup considéraient alors comme supérieur à Farinelli par la perfection du chant et de la ligne musicale, Carestini, Haendel créa des personnages éblouissants tels que Teseo dans Arianna in Creta ou, surtout, Ariodante. Caffarelli reçut l'immense cadeau qu'était le rôle de Serse (avec un certain Ombra mai fu). D'autres castrats encore créèrent des rôles grandioses : Rinaldo notamment, qui imposa Haendel à Londres, fut créé par le grand Niccolo Grimaldi dit Nicolini.

Pour affronter des airs taillés à la mesure de ces véritables phénomènes vocaux, il faut un chanteur d'exception et c'est peu dire que Franco Fagioli se montre à leur hauteur. Aigu éblouissant et grave percutant, voix opulente et tempérament dramatique insigne, le contre-ténor argentin confirme qu'il est un artiste à part. Autour de lui, les virtuoses fameux de Il Pomo d'Oro se montrent dignes de leur soliste, avec une beauté de son, une discipline d'ensemble et un engagement devenu proverbiaux.

Avec Franco Fagioli (contre-ténor) et Il Pomo d'Oro.

Avis du public : Franco Fagioli : Récital Haendel

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment