Epilogos, confessions sans importance

1
2
3
4
5

TGP - CDN de Saint-Denis , Saint-Denis

Du 04 au 05 juin 2005
Durée : 50 minutes

MUSIQUE & DANSE

À l’origine d’Epilogos, confessions sans importance, il y a le texte Crimes exemplaires de Max Aub : une centaine d’assassinats racontés simplement, une centaine de confessions qui pourraient bien être les nôtres... Cette « lecture-dansée » se propose de faire entendre les récits de cet auteur à l’humour aussi féroce que dérangeant. Dans leurs blouses blanches, les deux interprètes se présentent comme des scientifiques prêtes à disséquer l’âme humaine - ou peut-être les infirmières d’un asile de fous ?
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 05 juin 2005

 

Epilogos, confessions sans importance

De

Roser Montlló Guberna

,

Brigitte Seth

Avec

Roser Montlló Guberna

,

Brigitte Seth

« Tuer, en finir avec ce qui dérange pour qu’il en aille autrement, pour que le temps passe plus vite. » Crimes exemplaires, Max Aub

À l’origine d’Epilogos, confessions sans importance, il y a le texte Crimes exemplaires de Max Aub : une centaine d’assassinats racontés simplement, une centaine de confessions qui pourraient bien être les nôtres...

Cette « lecture-dansée » se propose de faire entendre les récits de cet auteur à l’humour aussi féroce que dérangeant. Dans leurs blouses blanches, les deux interprètes se présentent comme des scientifiques prêtes à disséquer l’âme humaine - ou peut-être les infirmières d’un asile de fous ?

L’expérience est en cours : expérience sur le livre, qui sera mis à rude épreuve, expérience dont nous sommes peut-être les cobayes... Bien vite, elles troquent la blouse blanche pour la tunique bleue de l’artisan, et s’attaquent à la matière du livre, aux personnages de ces confessions, à leurs mots, à leurs corps... Elles nous livrent le poison et le contre-poison : la violence sourde et la dérision. L’humour noir de Max Aub reste sur cette frontière ténue entre les propos anodins et le meurtre, le récit anecdotique et l’acte fatal. La lecture résonne, s’arrête, entraîne la danse : des suspensions, des gestes qui dérapent, des signes inquiétants. Les deux interprètes qui semblaient n’être que des lectrices semblent progressivement envahies par l’univers et les personnages qu’elles ont convoqués, et nous sommes embarqués avec elles...

Gilles Amalvi

Texte : extraits de Crimes exemplaires de Max Aub (traduction de Danièle Guibbert)
Musiques : Heinrich Ignaz Franz von Biber (1644 - 1704)
Collaboration artistique : Bruno Joliet
France / Compagnie Toujours après minuit

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Epilogos, confessions sans importance

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment