Divana

1
2
3
4
5

Cartoucherie - Théâtre du Soleil , Paris

Le 26 mars 2017
Durée : 1h30

MUSIQUE & DANSE

,

Concert

,

Musique du monde

,

Printemps indien

,

Sélection Musique

Un concert exceptionnel des bardes nomades du Rajasthan ! L’ensemble Divana rassemble deux castes de musiciens et poètes tsiganes du Rajasthan, les Manghaniyars et les Langas. Leur art, qui constitue une osmose des traditions musicales arabe-persanes et indiennes, serpente entre influences savantes et populaires.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 26 mars 2017

 

Photos & vidéos

Divana

  • Divana, l’art révélé des poètes du Rajasthan

« Il est de ces grandes traditions vivantes, comme les dernières pierres d’un édifice fragile. » Dans cette province des rajahs aux royaumes et dynasties orgueilleuses, la poésie reste pourtant d’une hallucinante beauté.

Entre sacré et profane, soufisme et polythéisme hindou, la poésie des castes des artistes Manghaniyars et Langas raconte et décrit une vie qui balance entre la mémoire du vécu et un devenir maintenant précaire. Le royaume de Marwar était le pays de la mort et de la sécheresse particulèrement aux abords de Jaisalmer dont la nom est composé du mot “maru” : désert, comme pour un grand nombre de villes longeant la région du Thar.

Un peu magiciens, ces artistes sont aussi mangalmukhî « guides auspicieux » et interprètent, comme autrefois, les chants propriatoires aux grands évènements de la vie de leurs maîtres , ils invoquent la pluie, les divinités ou les cieux.

Aujourd’hui les manghaniyars du désert du Thar perdent peu à peu la protection de leurs patrons « jajman ». En échange ils ont accédé à une diffusion internationale et une reconnaissance certaine d’un monde musical qui aime s’entourer de leur aura , de Bartabas à Andres Marin ou Sushela Rahman , jusqu’à même Lady Gaga ou Michaal Jackson à une époque ! Dans les productions cinématographiques indiennes, ils symbolisent les fastes d’antan et certains atteignent les sommets de la chanson bollywoodienne, comme le jeune manghaniyar Saroop Khan qui se produisit en l’an 2000 sur la scène du Théâtre des Abbesses, alors membre de l’ensemble d’enfants musiciens Chota Divana.

Les Langas, eux, dont une partie à émigrer dans les faubourgs de Jodhpur, sont les bardes des castes d’éleveurs « Sindi Sipahi ». De la « Langa Colony » au village mythique de Barnhawa, une multitude de jeunes artistes, baignent entre une adolescence désoeuvrée et une sorte de spleen rimbaldien face à la déstructuration de leur environnement traditionnel.

L’ensemble Divana se compose toujours du plus célebre chanteur manghaniyar : Anwar Khan, de Gazi Khan Barna (kartâl), Feirouz Khan (dholak), et de Ghewar Khan, au jeu d’archet inventif (tous deux fils du regretté Sakar Khan, maître vénéré de la kamanchiya).

La présence langa de Mehardeen Khan Langa, virtuose du sarangui et de la double flûte satara, nous rappelle l’héritage pastoral de la vallée du Sind. Dans les derniers sursauts de cette grande tradition, les joutes vocales de ces maîtres de l’harangue poétique lanceront comme des flêches, les sentences d’un temps où le sable du désert côtoyait la fierté des hautes forteresses rajputs.

Avec pour Manghaniyar : Anwar Khan (chant), Ghewar Khan (vièle kamanchiya), Feiruz Khan (dholak) et Lange : Mehardeen Khan (vièle sarangui) et Gazi Khan Barana (kartâl).

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Divana

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment