Départ volontaire

1
2
3
4
5

Théâtre du Rond-Point , Paris

Du 03 au 29 novembre 2020

CONTEMPORAIN

,

Société

Le metteur en scène Christophe Rauck commande pour la sixième fois une pièce à Rémi De Vos. Le duo s’attaque au monde du travail, portrait caustique d’un ambitieux écrasé par un système dont la force de nuisance dépasse de loin la sienne.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 42 €,31,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Départ volontaire

De

Rémi De Vos

Mise en scène

Christophe Rauck

Avec

Virginie Colemyn

,

David Houri

,

Micha Lescot

,

Annie Mercier

,

Stanislas Stanic

Le plan social est annoncé. Xavier, employé de banque arriviste, négocie son départ. Il fait ses plans sur la comète, veut créer sa boîte avec le pactole dû, chômage et indemnités. Mais l’entreprise le retient. Grandeur et décadence, il tombe, et tous les coups bas sont permis, suspicions et embûches. Sale ambiance pour le lâcheur. Lente spirale vers l’enfer, Xavier intente un procès à la banque, perd ses moyens face à sa femme, sa mère et sa maîtresse, affronte une machine ultra-libérale qui le broie et le laisse à terre.

Directeur du Théâtre du Nord, le metteur en scène Christophe Rauck commande pour la sixième fois une pièce à Rémi De Vos. Après Toute ma vie j’ai fait des choses que je savais pas faire, vue au Rond-Point en 2018, le duo s’attaque au monde du travail, portrait caustique d’un ambitieux écrasé par un système dont la force de nuisance dépasse de loin la sienne.

Les pièces de Rémi De Vos, artiste attaché à l’aventure du Rond-Point, ont été ici mises en scène par Éric Vignier avec Jusqu’à ce que la mort nous sépare, Anne-Laure Liégeois avec Débrayages, Dag Jeanneret avec Occident ou Jean-Michel Ribes avec Kadoc la saison dernière. Il compose une épopée, parcours âpre d’un antihéros pris dans le tourbillon. La farce, comédie d’adultère, gagne la tragi-comédie des absurdités procédurières d’un cauchemar de Kafka.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Départ volontaire

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment