Deal

1
2
3
4
5

Le Centquatre (104) , Paris

Du 17 au 21 novembre 2020
Durée : 1 heure

CONTEMPORAIN

,

Théâtre chorégraphié

S’emparant du texte canonique de Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton, Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde imaginent un face-à-face entre deux hommes, un corps-à-corps à la frontière de la danse et du cirque. Dans une intense proximité avec leur public, ils rejouent l’histoire universelle d’une possible rencontre avec l’autre.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 18 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Deal

De

Bernard-Marie Koltès

Adaptation

Jean-Baptiste André

,

Dimitri Jourde

Mise en scène

Jean-Baptiste André

,

Dimitri Jourde

Avec

Jean-Baptiste André

,

Dimitri Jourde

S’emparant du texte canonique de Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton, Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde imaginent un face-à-face entre deux hommes, un corps-à-corps à la frontière de la danse et du cirque. Dans une intense proximité avec leur public, ils rejouent l’histoire universelle d’une possible rencontre avec l’autre.

Un deal est d’abord une situation à poser. Un cadre à créer pour qu’une rencontre puisse advenir, entre deux hommes, mais aussi entre deux artistes et leurs audiences. S’emparant de Dans la solitude des champs de coton, Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde ont d’abord imaginé un espace singulier, comme un théâtre dans le théâtre, intimiste, léger et déplaçable bien au-delà des lieux dédiés à la représentation. C’est dans cette arène quadri-frontale et baignée dans une atmosphère sonore immersive qu’ils convient leurs spectateurs, non pas seulement à assister, mais à faire l’expérience, eux aussi, de ce qui est sur le point de se jouer : la possibilité de s’approcher de l’autre, éternellement teintée de violence et de fragilité, d’ambiguïté et de rapport de force. Ils entremêlent les vocabulaires de la danse et du cirque pour travailler, au corps-à-corps, la poésie viscérale de Bernard-Marie Koltès. Et ne laisseront personne indemne.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Deal

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment