Concerts du dimanche matin - Jalousie et démence

1
2
3
4
5

Théâtre des Champs-Elysées , Paris

Le 29 mars 2020

MUSIQUE & DANSE

,

Concert

,

Musique classique

Quand Nemanja Radulovic et Michel Vuillermoz font dialoguer Beethoven et Tolstoï.
Continuer la lecture


 

Concerts du dimanche matin - Jalousie et démence

De

Ludwig Van Beethoven

,

Léon Tolstoï

Avec

Laure Favre-Kahn

,

Nemanja Radulovic

,

Michel Vuillermoz

Outre le fait d’être la plus célèbre de Beethoven, la sonate pour piano et violon en la majeur op. 47 est aussi la plus longue (40 minutes environ) et l’une des plus exigeantes dans sa partie violonistique. Sa dédicace « A Kreutzer » était destinée au violoniste français Rodolphe Kreutzer à qui le compositeur vouait une grande admiration.

Quatre-vingt-dix ans plus tard, en 1890, Tolstoï publia une nouvelle sous le titre La Sonate à Kreutzer en référence à celle de Beethoven que joue l’un des personnages. C’est donc à un dialogue entre la musique et les mots que nous convient le violoniste franco-serbe Nemanja Radulovic et le sociétaire de la Comédie-Française Michel Vuillermoz.

Au programme
Beethoven Sonate pour violon et piano op. 47 « A Kreutzer »
Tolstoï La Sonate à Kreutzer, nouvelle

Enfant de moins de 9 ans : billet gratuit à retirer au contrôle le matin du concert.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Concerts du dimanche matin - Jalousie et démence

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment