Cités danse connexions #1 - In between / Versus

1
2
3
4
5

Théâtre Suresnes - Jean Vilar , Suresnes

Du 09 au 12 janvier 2021
Durée : 1h20

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Festival

,

Suresnes Cités Danse

Grâce à un ingénieux dispositif dont on ne vous dévoilera rien ici, Ingrid Estarque explore, au cœur du « tourbillon de la vie », les frontières entre réel et illusion, dans sa nouvelle pièce, In Between. Rassembler plutôt que diviser. Dialoguer au lieu de s’opposer. Avec Versus, Mickaël Le Mer propose une heureuse fusion des contraires.
Continuer la lecture


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Photos & vidéos

Cités danse connexions #1 - In between / Versus

Chorégraphie

Ingrid Estarque

,

Mickaël Le Mer

Avec

Maxime Cozic

,

Dylan Gangnant

Quand l’énergie du krump rencontre la magie nouvelle, les arts visuels et la transe des derviches tourneurs, le résultat est tout simplement… vertigineux ! Grâce à un ingénieux dispositif dont on ne vous dévoilera rien ici, Ingrid Estarque explore, au cœur du « tourbillon de la vie », les frontières entre réel et illusion, dans sa nouvelle pièce, In Between. Sa chorégraphie organique emprunte aux tournoiements virtuoses de la danse soufie, voie d’accès privilégiée à l’ivresse mystique, comme aux fulgurances gestuelles des krumpeurs. Dans un savant déséquilibre, la danseuse se tient juste in between. On se laisse entraîner à sa suite, au son de mantras indiens mixés à la musique contemporaine. Viscéral et magique.

Rassembler plutôt que diviser. Dialoguer au lieu de s’opposer. Avec Versus, Mickaël Le Mer propose une heureuse fusion des contraires. Ses deux interprètes, Maxime Cozic et Dylan Gangnant présentent des parcours très divers. Le premier a suivi une formation pluridisciplinaire mêlant classique, hip hop et contemporain. Le second est venu à la danse par le break et les battles. De ces dissemblances, le chorégraphe fait une richesse. Dos à dos, face à face, ensemble, les corps se croisent, se confrontent, s’entremêlent, s’attirent, comme les deux faces d’une même sensibilité, dans un échange réciproque d’énergies et d’émotions. Découvert à Suresnes cités danse en 2017 avec Rouge, Mickaël Le Mer démontre une nouvelle fois la liberté de son écriture gestuelle

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Cités danse connexions #1 - In between / Versus

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment