Cie XY / Rachid Ouramdane - Möbius

2 avis
Saint-Ouen (93)

du 12 au 14 décembre 2024 1h05

Cie XY / Rachid Ouramdane - Möbius

Dix-neuf artistes enchaînent des acrobaties spectaculaires et offrent un moment magique de haute voltige, véritable prouesse menée grâce à l'osmose du groupe. Né de l'association inédite entre Rachid Ouramdane et la Cie XY, ce ballet aérien est un enchantement !

Qui a dit que l’homme ne savait pas voler !? Avec sa grande maîtrise des portés acrobatiques, la compagnie XY s’est imposée comme l’une des plus créatives du cirque contemporain. Möbius s’inspire du phénomène de « murmuration », cette incroyable capacité qu’ont les étourneaux à voler ensemble de façon coordonnée. Pour cette aventure, le collectif a travaillé en collaboration avec le chorégraphe Rachid Ouramdane.

  • Un envol

La compagnie XY poursuit son exploration du vertige. Pour Möbius, ce collectif d’acrobates s’est associé avec le chorégraphe Rachid Ouramdane. Ensemble, ils livrent un manifeste poétique de haute voltige. Forts de leurs expériences artistiques respectives, ils cherchent à explorer les confins de l’acte acrobatique.

À l’instar des centaines d’étourneaux qui volent de concert dans d’extraordinaires ballets aériens, les dix-neuf interprètes de Möbius inscrivent leurs mouvements dans une fascinante continuité. Se crée ainsi un territoire sensible tissé de liens infiniment denses et parfaitement orchestrés. Comme le dit le mot d’ordre de la compagnie XY : ensemble on va plus loin.

  • La presse

« Des instants extraordinaires » Télérama sortir TTT

« Envoûtant. » Le Figaro

« Entre envolées, portés et vertige d’un parcours dans l’espace et le temps, bienvenue dans le monde sensible de ces acrobates, tous aussi prodigieux que généreux. » La Terrasse

« Le collectif XY souffle un vent nouveau sur cet art circassien. Möbius est à leur image, infiniment beau. » Les Échos

« Les frontières se brouillent, entre danseurs, acrobates et chanteurs qui se retrouvent à danser et courir en parfaite harmonie. [...]La chorale rejoint les danseurs et se mêle à la danse. Ensemble, leurs pas claquent et l’air qu’il déplace frappe le visage. Et les voilà qui se mettent à courir frénétiquement, sans se heurter, se nourrissant de l’énergie des uns et des autres. Le résultat est hypnotisant et d’une élégance sans faille. » Le Parisien

  • Note d'intention

« Et si finalement nous en étions rendus à remonter une trace ? Une trace rendue invisible et recouverte par le temps. En nuées, nous faisons face aux vents, mesurant jour après jour le poids de l’autre. Alors que se fait jour cette évidence qu’à force de nous ériger, en portés, nous n’avons eu de cesse que de nous ancrer dans cette terre fertile qu’est l’acrobatie.

Plus précisément, nous commencerions à en cerner ses contours. Un espace aux frontières naturelles et naturellement poreuses dont nous faisons notre lieu de recherche. Un terrain de jeu ouvert aux quatre vents. Qu’à nous ériger, à force de portés, nous y avons établi notre zone de fouille. Et d’avancer de manière empirique vers ce qui ferait aujourd’hui langage : Avec Laissez-porter, nous voulions nous retrouver autour de notre discipline, nos savoir-faire. Ce fut l’occasion d’éprouver nos fondations. Pour Le Grand C nous nous sommes mis en marche, à tâtons, avec une sensation d’inconnu dans le travail en grand nombre. Le spectacle s’est ainsi teinté de solennité et de sobriété. Il n’est pas encore minuit… nous a permis enfin d’élargir notre espace de jeu et d’y convier avec joie la danse, le jeu et la musicalité…

Toujours en interrogeant ces principes du collectif qui font notre terreau, Möbius nous amène aujourd'hui à nous tourner vers ce qui nous dépasse. Élargir notre perspective au-delà de nos « humanités » – comment nous nous comportons, comment nous agissons, comment nous nous exprimons – pour nous inscrire comme partie d'un grand tout. Car nous croyons indéfectiblement qu’ici se tient quelque chose de précieux, dans le sens d’universel. Il nous semble aujourd’hui que c’était le sens de toutes nos créations : creuser notre sillon avec minutie et délicatesse. »

Le Collectif

Sélection d’avis du public

Par MARIE JOSÉ - 7 avril 2023 à 10h15

Un très beau moment, une bien belle harmonie des corps dans une poésie émouvante....

Extraordinaire… Le 14 septembre 2022 à 10h39

Une performance incroyable, de la poésie et de la beauté…bravo

Synthèse des avis du public

5,0 / 5

Pour 2 Notes

100%
0%
0%
0%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

5 2 5
Par MARIE JOSÉ (3 avis) - 7 avril 2023 à 10h15

Un très beau moment, une bien belle harmonie des corps dans une poésie émouvante....

Extraordinaire… Le 14 septembre 2022 à 10h39

Une performance incroyable, de la poésie et de la beauté…bravo

Informations pratiques

Espace 1789

2/4, rue Alexandre Bachelet 93400 Saint-Ouen

Accès handicapé (sous conditions) Grand Paris Seine-Saint-Denis
  • Métro : Garibaldi à 208 m, Mairie de Saint-Ouen à 402 m
  • RER : Saint-Ouen à 865 m
  • Bus : Ernest Renan à 34 m, Les Bateliers à 286 m
  • Voiture : D111 depuis Porte de Saint-Ouen, direction Mairie de Saint-Ouen. Prendre à droite rue des Rosiers et à gauche, rue Alexandre Bachelet. Rue des Rosiers depuis Porte de Clignancourt, puis à droite, rue Alexandre Bachelet. D912 puis D410 depuis Porte de Clichy, puis à droite, rue Ernest Renan et prendre à gauche, rue Alexandre Bachelet.

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Espace 1789
2/4, rue Alexandre Bachelet 93400 Saint-Ouen
  • Placement libre

    29,5 €

  • Tarif -30 ans, +65 ans, chômeur (justif.)

    23,5 €

Ce spectacle se joue aussi

Pourraient aussi vous intéresser

Arthur Perole - Tendre Carcasse / La BOUM BOOM BUM

Chaillot - Théâtre national de la Danse

La Boum Boom Bum

Chaillot - Théâtre national de la Danse

L'Oiseau paradis

Paradis Latin

Réserver à partir de 23,5 €