Alcina

1
2
3
4
5

Opéra Royal de Versailles , Versailles

Du 10 au 13 mars 2022
Durée : 3h10 avec entracte

MUSIQUE & DANSE

,

Opéra

,

Musique classique

Pour cette nouvelle production, c’est Karina Gauvin, véritable icône du rôle d’Alcina, qui porte une brillante distribution que Václav Luks, haendélien dans l’âme, conduit à travers l’Europe dans une mise en scène riche et expressive, qui fait revivre au mieux les sortilèges du Palais de cette Magicienne amoureuse.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 79,50 € au lieu de 93 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 12 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Alcina

De

Georg Friedrich Haendel

Mise en scène

Jiri Herman

Direction musicale

Vaclav Luks

Avec

Krystian Adam

,

Karina Gauvin

,

Mirella Hagen

,

Kangmin Justin Kim

,

Jan Kodet

,

Tomas Kral

,

Václava  Krejci

,

Andrea Siroka

Londres 1735 : Haendel est au faîte de sa gloire, mais sa Royal Academy of Music est un colosse aux pieds d’argile, tant la concurrence est rude avec l’Opéra de la Noblesse. Aussi lui faut-il afficher un nouveau chef-d’œuvre porté par un personnage charismatique. En 1733, Haendel avait triomphé avec Orlando, d’après  le poème épique de l’Arioste, pour ce nouvel opus il puise à la même veine en reprenant le livret de L’Isola d’Alcina, premier opera seria de Riccardo Broschi (le frère de Farinelli) créé à Rome en 1728.

L’héroïne en est la magicienne Alcina, dont l’île enchantée permet des scènes exotiques et spectaculaires, parsemées de moments oniriques ou véritablement « furieux », mais également d’épanchements amoureux dont Haendel est un maître. Le rôle-titre est tenu par Anna Maria Strada del Pò jouant  l’enchanteresse qui ensorcèle le chevalier Ruggiero interprété par le Castrat Carestini. Le succès de l’œuvre fut éclatant, grâce à un florilège d’airs de haut vol : Haendel est à son meilleur avec ce livret contrasté, et fait assaut de virtuosité et d’invention mélodique, taillant à ses personnages des caractères puissants, brossés avec une ampleur quasi mythique.

Pour cette nouvelle production, c’est Karina Gauvin, véritable icône du rôle d’Alcina, qui porte une brillante distribution que Václav Luks, haendélien dans l’âme, conduit à travers l’Europe dans une mise en scène riche et expressive, qui fait revivre au mieux les sortilèges du Palais de cette Magicienne amoureuse.

Avec le Collegium 1704 et le Collegium Vocale 1704.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Alcina

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment