Olivier Lallouette

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Alcina

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Opéra Royal de Versailles Versailles | le 12 juin 2012
MUSIQUE & DANSE

Spectacle terminé depuis le 12 juin 2012

 

Olivier Lallouette

Olivier Lallouette est baryton. Il possède déjà un répertoire des rôles très variés, dont un grand nombre dans la musique baroque qu’il a interprétés et parfois enregistrés sous la direction des principaux chefs de ce domaine comme René Jacobs, William Christie, Marc Minkowski, Philippe Herreweghe ou Christophe Rousset.

Il interprète plus particulièrement les barytons mozartiens et fait ses débuts au Glyndebourne Touring Opera dans Guglielmo de Cosi fan Tutte sous la direction de Louis Langrée. Il chante le Comte Almaviva (Nozze di Figaro) à l’Opéra de Wallonie, celui des Flandres et d’Avignon ; Don Giovanni à l’Opéra de Rennes ; Simone (La Finta Semplice) en concert à Cologne et dans la mise en scène de Christian Gangneron au Festival d’Innsbruck et au Théâtre Royal de Versailles ; Papageno (die Zauberflöte) à l’Opéra d’Avignon.

Parmi ses autres rôles on peut citer Rimbaud (Le Comte Ory de Rossini) à l’Opéra de Metz, Dandini (La Cenerentola) et Junius (The Rape of Lucretia de Britten) à l’Opéra de Nantes, Lescaut (Manon) à l ’Opéra de Nancy, Passagallo (L’Opera Seria de Gassmann) au Festival d’Innsbruck et au Staatsoper de Berlin, Giove (La Calisto de Cavalli) et Albert (Werther) au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles, ainsi que Sharpless (Madame Butterfly) sous la direction d’Armin Jordan au Grand Théâtre de Genève.

Il fait ses débuts à l’Opéra de Hambourg dans le rôle de Tusenbach (Tri Sestri de Peter Eötvös), rôle qu’il reprendra à l’Opéra de Lyon, ainsi qu’au Festival d’Edinburgh et à Vienne.

Il est également sollicité par l’Ensemble Intercontemporain pour participer à une tournée Schönberg en France et en Espagne sous la direction de Pierre Boulez et à la création en France de What’s next? d’Eliot Carter sous la direction de Kent Nagano. Le Staatsoper de Berlin s’attache à nouveau sa collaboration pour chanter le rôle de Giove/La Callisto et le Théâtre de Wallonie pour Guglielmo/Cosi dans une mise en scène de Philippe Sireuil.

Sa discographie comprend déjà une dizaine de titres Euridice de Caccini, Il Ritorno d’Ulysse in Patria de Monteverdi, Les Fêtes de Paphos de Mondonville, Alceste de Lully, Giulio Cesare, Scipione, Riccardo I de Händel, l’Enfance du Christ de Berlioz, Samson et Dalila de Saint Saens et Carmen de Bizet.

Dans ses projets futurs, Olivier Lallouette se produira au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles dans le rôle de Merlin l’enchanteur du Roi Arthus de Chausson, à l’Opéra de Marseille dans le rôle du Comte des Noces de Figaro, au Grand Théâtre de Genève dans celui de Schaunard de la Bohème

En 2004, il chante dans Viva l’Opéra-(Comique) ! ou Le Fantôme de l’Opéra-Comique de Benoît Duteurtre, m.e.s. Robert Fortune.

Avis du public : Olivier Lallouette

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS