Anciennement à l’affiche

Katia Kabanova

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Bouffes du Nord Paris | du 16 au 21 décembre 2014 | Durée : 1h25
MUSIQUE & DANSE, Opéra, En langue étrangère

Spectacle terminé depuis le 21 décembre 2014

 

Elena Gabouri

Native de Saint-Pétersbourg, d'origine russo-syrienne, française d’adoption, Elena Gabouri fait ses études au Conservatoire National Supérieur de sa ville, puis à celui de Paris (CNSM). Elle est lauréate des nombreux concours internationaux : Grand Prix du Concours Lyrique de Vivonne 2004, 1er Prix au Forum Lyrique d'Arles, 2ème Prix au concours " Ramfis " , 2ème Prix et Prix du Public au Concours des Pays Catalans 2004, Prix du Jury au Concours de Canari.

A 21 ans, Elena Gabouri intégra la troupe de l'Opéra Comique de Saint-Pétersbourg pour deux saisons. Puis elle débute au Théâtre d'Opéra Rimski-Korsakov de St-Petersbourg avec Concepcion (L'heure espagnole de Ravel) et le rôle-titre de Rikki-Tikki-Tavi de Elcheva.

En France, elle fait ses débuts en 2005 : à l'opéra de Besançon et Dijon avec Irma (Le Balcon de Peter Eötvös d'auprès la pièce de Genet) et Miss Baggott (Let's Make An Opera de Britten). Elle débute en Angleterre en 2006 à Liverpool, comme Marfa dans l'opéra de Fleishman Le Violon de Rothschild avec le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra, sous la baguette de Vasily Petrenko : le spectacle est enregistré sur CD par " Avie Records " . Cette même année, Elena Gabouri est La Mère, La Tasse Chinoise, La Libellule (L'Enfant et les Sortilèges de Ravel) avec le European Opera Center à Liverpool, puis en tournée en Grèce et Chypre. En Suisse, au Grand Théâtre de Genève, elle est Aksinia dans Lady Macbeth de Mtsensk de Chostakovitch. En France, à l'Opéra de Marseille, elle chante Siegrune (La Walkyrie de Wagner) et Stabat Mater de Rossini et Pergolesi ; à l'Opéra de Massy - Madame de la Haltière dans Cendrillon de Massenet, au Palais de Congrès de Nantes - la 9ème Symphonie de Beethoven. Avec l'Académie Lyrique de Paris, puis en tournée avec Ramfis-Production, elle est Fenena (Nabucco de Verdi). Avec divers orchestres elle chante La petite Messe 15 Solennelle de Rossini, ainsi que, à plusieurs reprises, jusqu'à ce jour, le Requiem de Verdi. En Irlande, au Wexford Opera Festival en 2009, elle est la Zia Principessa (Soeur Angelica de Puccini) et Bobylikha (La Fille des Neiges de Rimski-Korsakov).

Elena Gabouri donne beaucoup de récitals : Festival de Saint-Lizier, Théâtre Antique d'Arles, Salle Cortot à Paris etc....

En 2012 elle est Kabanicha dans Kátia Kabanová de Janacek dans le spectacle d'André Engel au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris (direction musicale Irène Kudela), nommé le meilleur spectacle lyrique de l'année 2012 par le Syndicat de la Critique ; reprise en tournée (Opéra de Besançon, TAP de Poitiers, Operadagen Rotterdam, Criée de Marseille, Clermont-Ferrand, Madrid, Brno...). En Italie, après son baptême aux mythiques Arènes de Vérone en 2012 dans le rôle d’Amneris dans Aida de Verdi (Oren / Domingo /Armiliato - De Bosio), son succès l’amène aux engagements de rêve pour une mezzo verdienne : pour le Centenaire du Festival des Arènes de Vérone en 2013, ainsi que pour le Bicentenaire de Verdi, elle chante Azucena dans Le Trouvère de Verdi (Carella - Zeffirelli) et Amneris dans la nouvelle production de La Fura dels Baus.

En France, pour l'année Verdi 2013, elle participe à l’émission La boîte à musique de J-F Zygel (France 2) avec les airs de Trouvère, fait plusieurs galas Verdi et reprend le Requiem... En 2014, Elena Gabouri sera la sorcière Ulrica dans Un bal masqué de Verdi et de nouveau Amneris dans Aida aux Arènes de Vérone, puis Clytemnestre dans Electra de Richard Strauss aux Théâtre Colon à Buenos Aires.

Avis du public : Elena Gabouri

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS