Anciennement à l’affiche

Factory 2

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Colline (Théâtre National) Paris | du 11 au 15 septembre 2010 | Durée : 7h30 en intégrale
CONTEMPORAIN, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 15 septembre 2010

 

Andy Warhol

Artiste américain d'origine slovaque (Pittsburgh 1928-New York 1987).

Figure de proue de l'avant-garde américaine, publicitaire proche de l'art puis artiste proche de la publicité, Andy Warhol rejoignit les rangs du pop art, avec lequel la vie quotidienne faisait irruption dans la peinture. Dans les années 1960, il devint l'un des chefs de file de ce mouvement qui prenait le contre-pied de l'abstraction.

  • Un enfant terrible de l'art

Issu d'une famille d'immigrants, Andrew Warhola fait ses études primaires à Pittsburgh, puis entre en 1945 au Carnegie Institute of Technology (aujourd'hui Carnegie Mellon University), fondé pour les enfants des milieux modestes. Diplômé en beaux-arts en 1949, il s'installe aussitôt à New York et commence une carrière dans la publicité, qui met en évidence ses talents de dessinateur et d'illustrateur. Également créateur de costumes de théâtre, il se choisit un look androgyne en portant une perruque couleur platine et un nom : Andy Warhol. L'artiste se double d'un homme d'affaires, qui, en 1957, crée sa propre société pour gérer les commandes publicitaires.

Attentif au retour à la figuration dans l'art américain à la fin des années 1950, Warhol exécute ses premières toiles en empruntant ses sujets à l'imagerie quotidienne : bandes dessinées (Popeye, 1961) ou étiquettes de produits de consommation courante (Del Monte Peach Halves, id.). Il leur donne un caractère sériel, qui devient sa spécificité d'artiste. Outre ses bouteilles de Coca-Cola, l'exemple le plus fameux est celui des Campbell's Soup Cans (« Boîtes de soupe Campbell », 1961-1962, MoMA, New York).

En 1962, Warhol participe, aux côtés de l'Américain Roy Lichtenstein ou du Français Yves Klein, à l'exposition des « nouveaux réalistes » de New York, marquant la reconnaissance du pop art comme mouvement. S'il aime à rendre le côté clinquant et factice de la société contemporaine, il n'en néglige pas pour autant sa violence, qu'il appréhende à travers les catastrophes et les exécutions sur la chaise électrique.

  • Un chercheur d'idées

Comme illustrateur, Warhol a déjà fait l'expérience de la sérigraphie. Il en reprend le procédé, qui consiste à reporter mécaniquement sur la toile une image photographique réduite à ses traits essentiels. Il élabore ainsi des séries fondées sur des effets plastiques répétitifs, qu'il consacre à des célébrités telles que Liz Taylor (Ten Lizes, 1963, MNAM, Centre Georges-Pompidou), Marilyn Monroe (Marilyn, 1964, MoMA), Jacqueline Kennedy (Jackie, id., Walker Art Center, Minneapolis) ou Elvis Presley (Triple Elvis, id., collection privée) – sans omettre de s'y inclure par l'autoportrait.

Il utilise aussi la sérigraphie pour « revisiter » le mythe de la Joconde (Mona Lisa, 1963, Metropolitan Museum of Art, New York) et se livrer à une étude sur les fleurs (Flowers, à partir de 1965, ibid.).

Par maints aspects, l'art de Warhol se rapproche du cinéma (réalisme immédiat et distanciation), pour lequel lui-même travaille abondamment à partir de 1963. L'originalité de ses méthodes de tournage (personnages improvisant devant une caméra fixe) et de ses thèmes d'inspiration (comme dans Sleep [1963], où il filme un homme qui dort pendant six heures, à raison d'une séquence de 20 minutes répétées dix-huit fois) marque considérablement l'avant-garde cinématographique. Dans les années 1980, il s'intéressera au tournage de clips et ouvrira une chaîne de télévision câblée.

Source : larousse.fr

Avis du public : Andy Warhol

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS