Le jeu de la vérité

Le Palace, Paris
du 25 septembre 2012 au 17 mars 2013

COMEDIE & BOULEVARD, Coups de coeur
Trois quadras, copains depuis l'enfance, se retrouvent une fois par semaine pour dîner. Au fil d'un de ces repas, l'un apprend aux autres qu'il a retrouvé la « bombe » du lycée. Et elle vient ce soir ! Retour sur les planches de cet immense succès, avec David Brecourt, Vanessa Demouy, Philippe Lellouche et Christian Vadim.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 17 mars 2013

 

Photos & vidéos

Le jeu de la vérité

De
Philippe Lellouche
Mise en scène
Marion Sarraut
Avec
David Brecourt, Vanessa Demouy, Philippe Lellouche, Christian Vadim
  • Un triomphe

Trois quadras, copains depuis l'enfance, se retrouvent une fois par semaine pour dîner. Au fil d'un de ces repas, Jules, encore célibataire, apprend à Fabrice et Pascal, l'un marié, l'autre en instance de divorce, qu'il a retrouvé Margaux, la bombe du lycée, dont ils étaient fou amoureux. Et elle vient ce soir !

Philippe Lellouche, encouragé par son entourage à monter sur scène, écrit un premier one man show mais c'est surtout avec la pièce Le Jeu de la vérité qu'il écrit et interprète qu'il rencontre le succès. La pièce est un triomphe.

En septembre 2012, Juste Pour Rire choisit donc de redonner vie à ce premier succès pas suffisamment exploité et régulièrement plébiscité par le public. Un public conquis par cette troupe de comédiens qui travaille en bande depuis toujours à l’instar de la troupe du Splendid.

Le jeu de la vérité, c’est également un triomphe joué dans 7 pays dont la Russie où la pièce est jouée à guichet fermé depuis 2005.

  • Seule la vérité compte

Le concept deux hommes une femme peut être d’une banalité affligeante. Le concept trois hommes une femme est déjà plus audacieux. Mais le concept trois hommes une femme et un hiatus est irrésistiblement imprévisible.

Lorsque Philippe Lellouche m’a donné sa pièce, je me suis aperçue qu’au-delà de l’apparente légèreté des personnages, existait, pour chacun de ces trois garçons, une froide et impitoyable réalité à laquelle ils vont être confronté. Peurs, tabous, dérision ! Vont-ils être capables d’aller, être humain sincère, un peu plus loin, là où le souvenir, le flux des émotions véritables vont les conduire ?

Au jeu de la vérité, seule la vérité compte. C’est à cela que je me suis attachée dans le travail que l’on accomplit avec les quatre acteurs. Imaginez la découverte de leur personnalité par ses trois flambeurs de la vie.

Imaginez le plaisir de voir arriver cette jeune femme, qui, tel un oiseau frondeur et immobile, va être le révélateur de chacun de ces trois garçons à la quarantaine plus ou moins flamboyante. Elle brise quinze ans de souvenirs, quinze ans de désirs inavoués et fait exploser les certitudes de ses trois amoureux.

Cela aurait pu s’intituler « les copains d’abord » , mais moi je préfère dire qu’au bout du compte ce sont les copains encore et pour toujours ?

Marion Sarraut

Avis du public : Le jeu de la vérité

Donnez votre avis

Spectacles consultés récemment